le PLM c'est un peu comme l'Europe

Posted on August 25, 2010

PLMisEuropeFlagEn échangeant récemment avec Tom Gill à propos du PLM, je me rendais compte que dans la pluspart des discussions sur le PLM il y a toujours un surnombre de consultants PLM par rapport à de réels fonctionnels d’entreprises consommatrices de telles stratégies. La difficulté est souvent qu’en dessous d’une certaine taille d’entreprise il n’y a pas de Mr/Mme/Mlle PLM. Par contre il y a plusieurs responsables de département qui ensemble représentent le PLM.

Donc j’en suis arrivé à un moment à faire une comparaison entre le PLM et l’Europe sur quelques traits:

Il n’y a pas de monsieur PLM dans l’entreprise il y a des responsables de départements qui connaissent mieux leur besoin en PLM que leur direction elle-même.

On se rappelle les lamentations de l’américain Henry Kissinger “When I want to call Europe, I cannot find a phone number!”. En dessous d’une certaine taille d’entreprise, il n’y a pas de responsable PLM. Il y a des responsables pour chaque département qui va avoir besoin d’interagir avec l’outil et qui va savoir comment le PLM doit être intégré pour son besoin. Et il y a en général un DSI qui maîtrise en général moins les besoins métiers précis. J’ai suivi récemment une discussion dans le groupe linked-in “Reinvent-IT” dans laquelle des DSI critiquaient le fait que les fournisseurs de solutions les évitaient pour accéder directement aux utilisateurs ou aux Directeurs. Le problème avec le PLM c’est que le besoin est souvent ressenti par les utilisateurs sans être simplement défini à leur DSI. Et contrairement à des solutions plus spécialisées il me semble difficile de faire sans le DSI. J’avais donc alors proposé dans la discussion que le PLM peut-être une démarche pour remettre en valeur leur position dans l’entreprise.

Le PLM c’est faire travailler ensemble des éléments qui parlent des langues différentes

Sur ce point, en Europe on le présente clairement comme une fierté d’avoir nos spécificités régionales, nos identités, etc… Le problème (fonctionnel et économique, mais pas culturel) c’est que toute publication officielle doit se faire dans chaque langue officielle présente en Europe. En découle des délais et des coûts exceptionnels. Une des problématiques dans le PLM c’est justement ce besoin de faire travailler ensemble des domaines qui utilisent des logiciels créés avec des modèles de données différents et souvent avec peu de transparence et peu accessibles. D’où la nécessité de passerelles ou encore plus simplement l’utilisation de standards.

“Pourquoi appliquer une stratégie PLM, on a très bien vécu sans”

C’est une question qui peut très bien être mise en avant et qui est légitime comme elle l’est pour l’Europe. Le besoin de l’Europe est de se positionner comme un bloc au niveau d’autres grandes puissances. Le PLM, dans l’évolution de la vie de l’entreprise, a le même intérêt: supporter et améliorer l’innovation de l’entreprise qui aujourd’hui plus que jamais est un des principaux facteurs de compétitivité des entreprises.

Retrouvez la vidéo sur le défaut de cablage de l’A380: http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/EADS-autopsie-d-une-crise-europeenne-/2914364.html

En espérant que cet article ne subisse aucune analyse politique, il représente juste une courte liste de similitudes entre deux défis complexes.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Architecture IT PLM: préciser les métiers et compétences

Posted on August 18, 2010

CompetencesJe pense qu’il est extrêmement important de connaître l’architecture d’un environnement IT qui supporte la stratégie de gestion de cycle de vie du produit d’une entreprise. Cela permet entre autre de voir où se positionnent les éditeurs, intégrateurs, consultants, etc… On visualise ainsi mieux les enjeux économiques, les alliances possibles, les raisons de certains à fermer l’accès à leurs logiciels. Vous verrez différentes architectures de systèmes, voici la nôtre. Elle n’est liée à aucune solution logicielle, elle nous parait juste être un bon découpage des éléments d’une telle plate-forme informatique, permettant d’affecter chaque compétence en face de l’élément le mieux adapté.

Flower
cliquez pour agrandir

Il est important de comprendre cette structure pour réaliser la valeur de ce que chaque éditeur vous propose. Comme le disait Doug de la société Basic Research lors de l’Aras Community Event dans sa présentation, les solutions que l’on va vous vendre comportent en général déjà la partie “PLM enabling Framework” et les parties “PLM Data Model” et “PLM business Rules”. Le problème est que les process de conception des entreprises sont tellement différents qu’il faut à chaque fois reconcevoir ces deux blocs propres à l’activité de l’entreprise. Alors pourquoi vous vendre ces éléments? Principalement parceque c’est fonctionnel, on peut vous montrer des cycles de conception, et tout un tas de fonctions qui devront vous convaincre que l’outil répond à votre besoin. La force de la solution proposée va être dans la capacité de l’éditeur à défaire les blocs “Data Model” et “Business rules” du bloc “PLM enabling software”. Dans les prochains mois et prochaines années, ce que le client va vouloir savoir avant tout c’est le coût des blocs qui vont lui être propre. Combien de temps il va falloir passer à les réaliser, combien de personnes doivent travailler dessus, comment peut-on les modifier dans le futur…

Je parlais récemment du PLMLab qui devrait prendre le statut d’association,  je pense personnellement que le but d’une telle association sera de définir certaines bonnes pratiques et de discuter les standards applicables aux blocs “DataModel” et “Business Rules”. En fonction de ces besoins le but sera de créer un engouement chez d’actuels ou futurs éditeurs en leur disant “voila notre besoin fonctionnel, pouvez-vous réaliser un outil qui pourrait permettre de le supporter sachant que ce besoin évolue dans le temps et que le budget engageable par les entreprises pour de telles démarches serait de xy”

Pour parler de ce sur quoi nous travaillons, voila dessous les quelques diapositives d’Aras Innovator pour décrire leur architecture technique.

Aras Briefing -Mar.2010_3 Aras Briefing -Mar.2010_2 Aras Briefing -Mar.2010_1

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

in English: Simple PLM video to extend PLM awareness

Posted on August 16, 2010

Movie PLMThis is one of the article where i find the time to write it in both french and english. Our main issue in PLM is to get more people more actors, more developpers. And today when you see other software providers, and mainly working on google stuff or social tools, they make an animation video to easily explain a concept. So, at the beginning i wanted to try it. So for fun i started to make a stopmotion video in order to show what PLM is. And here is the result, it might be less dynamic than expected, but it’s the first one we make and that made us think about many other videos for which we expect the quality to become better every time.

C’est un des quelques articles pour lesquels je trouve le temps d’écrire en français et en anglais. Notre principale difficulté dans le PLM est d’amener plus d’acteurs dans ce domaine et plus de développeurs. Et aujourd’hui, quand on voit les autres éditeurs en vogue comme Google ou les éditeurs de réseaux sociaux, ils créent souvent des animations pour expliciter leurs concepts. Donc, j’ai voulu réaliser la même chose. Je me suis d’abord amusé à réaliser une vidéo en stopmotion pour présenter le PLM. Et voilà le résultat. C’est un peu mois dynamique qu’attendu, mais c’est la première d’une longue série j’espère. Pour des questions de voix, on a fait la vidéo en anglais mais on a rajouté un sous-titrage français.

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

PLMLab, vers une association

Posted on July 23, 2010

EscalatorUpPlmLab

Prodeos s’associe à la démarche récemment entreprise par plusieurs des membres du PLM Lab visant à créer une association pour développer et structurer les activités d’échanges et de réflexion autour du PLM.

Vous trouvez ci-dessous l’annonce de cette évolution que vous pouvez retrouver sur le site du PLMLab à l’adresse suivante: http://www.plmlab.fr/index.php?page=association

Pour prolonger les actions réalisées ces derniers mois dans le cadre du PLM lab, permettre leur développement, les structurer et répondre à la demande de certains des partenaires du lab, une association sera créée dans les prochaines semaines. Sont conviés à y participer tous les acteurs de l’éco-système PLM et en tout premier lieu bien entendu les industriels en prise directe avec les problématiques adressées par le PLM.

Nous souhaitons répondre à travers cette association à la demande de plus en plus forte de clarification des concepts et termes utilisés dans le domaine du PLM, de définition d’un corpus de connaissances nécessaires au déploiement d’une démarche PLM réussie, de présentation de bonnes pratiques – via notamment les standards – etc. Dans un monde PLM parfois confus, l’association tentera donc de donner des points de repères robustes et solidement ancrés dans vos fondamentaux métiers.

Par ailleurs, vous retrouverez dans l’association la liberté de ton et la neutralité du PLM lab qui ont fait le succès, entre autres, des journées “REX PLM” et “back to basics !” (voir ci-contre).

Une première réunion se déroulera le Jeudi 16 Septembre 2010 à l’Ecole Centrale Paris. Elle permettra de définir et valider les statuts de l’association, la composition de son conseil, de définir ses objectifs, d’établir le calendrier des actions proposées et des premiers livrables attendus etc. Les sociétés ou organismes représentés ce jour-là et qui s’engageront dans la création de l’association seront alors considérés comme membres fondateurs.

AddUserPLMlab

Vous pouvez vous inscrire sur le site pour participer à cette première réunion. Il est important que la composition des participants à cette réunion contienne majoritairement des industriels.

PLMlab

En tant que membres du PLMLab, je suis convaincu que cette démarche va dans le bon sens et qu’elle va permettre de mettre en avant la partie concepts et stratégies PLM pour se détacher des solutions informatiques. Dans ce cadre les éditeurs (comme Aras corp) et intégrateurs (comme Prodeos) ne pourront avoir logiquement une quantité et une valorisation d’inputs aussi importante que les industriels qui participeront à cette activité. Nous devrons au contraire nous mettre au service des concepts définis par cette futur association pour faire évaluer des solution “PLM-enabling”.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Principaux gains d'une stratégie PLM

Posted on February 23, 2010

En reprenant en partie des éléments de l’ouvrage “Product Lifecycle Management” des finlandais Antti Saaksvuori et d’Anselmi Immonen. je rappelle ici les principaux gains potentiels apportés par la mise en place d’une stratégie PLM et d’une solution pour la supporter.

Dans leur ouvrage, ils reprennent une étude de 1994 de Coopers & Lybrand qui montrait que moins d’un tiers du temps de travail d’un ingénieur était dédié à de la planification et de la conception.

TempsIngénieur

La part de chaque activité peut différer selon les pays et on peut espérer que les outils informatiques ont déjà nettement amélioré l’accès à l’information dans l’entreprise réduisant le temps passé à rechercher l’information.

Gain de temps

Une des réponses offertes par une solution PLM, est la mutualisation de l’information. On voit dans le découpage précédent du temps de travail de l’ingénieur que plus de 50% de son temps est utilisé à partager, retrouver ou même recréer de l’information. La solution PLM n’a pas strictement pour but de supprimer entièrement ces temps qui pour un ingénieur peuvent être importants pour sa créativité. Le partage entre personnes peut permettre de développer de nouvelles idées, la recréation d’informations peut en améliorer la maitrise par son créateur et la recherche d’information peut permettre de trouver des éléments importants qui n’étaient pas exactement le but de la recherche. Donc le but de la solution qui supportera la stratégie PLM va être de trouver un juste milieu (variable selon les cultures d’entreprises) pour que le temps gagné sur cette recherche d’information ne vienne pas dégrader la créativité des équipes.

On va permettre de réduire ces temps de recherche en mettant à disposition un référentiel commun des informations produits. Cela permet de réduire la recréation d’information existante. La communication des éléments permet de réduire le temps passé à communiquer de l’information en réunion. On peut suivre l’historique des éléments ce qui apporte une information partagée supplémentaire pour la compréhension des éléments de développement.

Amélioration de la qualité

Pour la gestion du système qualité, l’exécution, le suivi et les validations de workflows sont facilités par leur gestion électronique. La référence unique du système de chaque information réduit les risques d’erreur et permet une communication des modifications plus rapide. chaque information est liée à son ou ses produits liés. La gestion des permissions offre une vision claire de l’accessibilité de l’information dans l’entreprise. Ces éléments permettent de mettre en adéquation un manuel qualité avec le système d’information en place. Une extraction des informations de la solution PLM, telles que les workflows, les cycles de vie, les permissions etc… doit permettre de retrouver le manuel qualité, simple à maintenir pour lequel chaque modification validée est instantanément mise en application par l’outil.

Réduire le montant des immobilisations

Enfin, troisième volet de gains à prévoir et qu’il est important de mesurer pour évaluer l’efficacité de la solution mise en place, réduire le montant des immobilisations. Le référentiel commun des articles permet d’en réduire la diversité, de standardiser des approvisionnements. La maitrise des besoins d’articles, se faisant dès la conception du produit, permet d’en favoriser l’évaluation des stocks nécessaires. Cela est aussi valable pour la gestion de la charge en production.

Bien que tous les bénéfices d’une stratégie PLM ne soient pas simples à identifier et à mesurer, il est important d’en évaluer les éléments principaux. Les expériences de succès d’intégration PLM ont permis d’identifier ces gains et ainsi aident les nouveaux projets à positionner leurs KPI pour être sûr d’obtenir la bonne mesure de l’apport d’une telle stratégie.

N’hésitez pas à réagir à cet article si vous même avez pu mesurer ces gains à travers des expériences d’implémentation, ou si vous souhaitez ajouter d’autres voies importantes de gains potentiels.

YM

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Download Aras Innovator