(Fr) Ne pas craindre la gestion par une solution PLM des produits livrés

Posted on September 28, 2011

Dans la quasi totalité des discussions que j’ai pu avoir avec des prospects ou clients à propos de la limite entre le PLM et l’ERP ou simplement dans la description du modèle de données de la solution qu’ils désiraient mettre en place, j’ai ressenti une crainte envers le fait de gérer des enregistrements de produits livrés, de la gestion de la serialisation d’un produits dans une solution PLM. Je voudrais donc apporter quelques informations pour convaincre qu’il ne faut pas le craindre. Je ne dis pas pour autant qu’il faille le faire à tout prix. Tout est question de besoins de gestion spécifiques en interne tels que pour réaliser du Soutient Logistique Intégré où à partir d’une conception livrée vous allez poursuivre le suivi d’une configuration livrée.

Une solution PLM est (doit être) avant tout une solution flexible

Je pense qu’il faut d’abord expliquer une différence de conception entre PLM et ERP sur le fait qu’une bonne solution PLM aujourd’hui est une solution qui s’adapte à différents objets gérés par les entreprises pour accompagner le cycle de vie de leur produit. C’est d’ailleurs pour préciser le besoin technologique des solutions PLM que j’avais rédigé la suite d’articles sur les concepts de l’architecture IT d’une solution PLM avec notamment une description du “Framework” nécessaire:

Architecture IT PLM : Objectifs par bloc (5/6 PLM Enabling Framework)

Il est important de ne pas dissocier une frontière religieuse entre ERP et PLM; certains processus métiers ou certains types de données peuvent être gérés dans l’un comme dans l’autre. Il faut profiter des capacités technologiques de chaque solution. Pour illustrer cela j’avais créé un graphique qui au lieu de voir le SI comme d’un coté l’ERP et de l’autre le PLM, je décrivais deux types d’information qui en fait se retrouvaient dans la plupart des objets gérés dans le SI d’une entreprise.

ERP_PLM

ERP et PLM peuvent gérer des références identiques

La remarque principale que je reçois est : “on gère déjà nos référence livrées dans notre ERP donc on ne doit pas les tracer dans le PLM?”. Donc vous êtes sûrs de bénéficier de toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin dans votre solution ERP? Je doute fort que les spécificités de votre métier et de votre gestion permette de gérer comme vous le désirez la relation avec toutes vos documentations. Comment se passe la gestion des retours clients? Vous recevez une référence ou un numéro de série qui est enregistré dans l’ERP, comment connaissez vous la configuration de votre produit. Elle est stockée dans l’ERP? Très bien, mais maintenant vous modifiez cette configuration en réparant le produit. Quelle est la conséquence au niveau des enregistrements? Vous intégrez cette modification dans l’ERP? ou vous débutez un nouveau fichier excel?  Comme je le présente plus haut, il faut profiter des spécifités techniques de l’ERP et du PLM. La solution PLM permet de manipuler des structures de données et d’en créer de nouvelles. Il est possible de gérer une nomenclature telle qu’elle est conçue, de stocker les diverses versions de nomenclature produites et ensuite de conserver et de maintenir la nomenclature des produits utilisés par vos clients dans le cadre d’une prestation de Soutien Logistique Intégré par exemple.

Et pour ne pas avoir deux fois les mêmes enregistrements, diverses solutions existent. Vous pouvez avoir des solutions, comme c’est le cas pour Aras Innovator, dans lesquelles vous aurez un objet qui va chercher ses valeurs dans une autre base de données (ERP ou CRM par exemple) sans conserver d’enregistrement des propriétés en base de données. Vous ne conservez qu’un lien vers les instances. Vous pouvez aussi faire appel dans une démarche plus globale à l’utilisation de solutions type MDM à partir desquelles l’ERP et le PLM viendront chercher les informations à manipuler.

Le modèle économique d’Aras favorise cette démarche

Présenté plusieurs fois sur ce blog, le modèle économique d’Aras Innovator ne dépend que du nombre d’utilisateurs global qui a un login dans l’outil. Le but est ici de valoriser une quantité de supports nécessaires. Par contre il n’y a pas de lien avec le nombre de modules ou de fonctionnalités que vous intégrez à l’outil. Ainsi si vous gérer déjà une Nomenclature de conception, il n’en vous coûtera que le coût de l’intégration (que vous pouvez réaliser en grande partie vous même) pour ajouter des fonctionnalités de gestion de nomenclatures “As delivered” et “As Maintained”. Je présenterai d’ailleurs dans un article en cours de préparation les concepts de cette enrichissement du modèle de données natif d’Aras Innovator.


 


Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(Fr) Coût et chiffrage d'une solution PLM

Posted on August 4, 2011

Cout Et Chiffrage PLMCet article fait suite à un ensemble de discussions que j’ai eues depuis que je travaille avec la solution Aras Innovator et surtout récemment concernant le rapport entre le coût de souscription Aras Unlimited (qui englobe un certain nombre de services) et son contenu en termes de valeur apportée. Même si ce blog traite quasi uniquement d’Aras Innovator lorsqu’il s’agit de présenter des développements techniques ou tout simplement un outil (en même temps le logiciel est en téléchargement gratuit donc, vous montrer une solution que vous pouvez utiliser derrière me semble plus pratique), je voudrais ici simplement discuter des différents éléments auxquels il faut penser pour pouvoir évaluer le coût d’une solution PLM que l’on désire implémenter.

Lors d’un avant-projet d’implémentation d’une solution PLM, dans le cas où l’on pense implémentation globale dès le début (ce qui n’est pas toujours la meilleure des solutions), une fois que le retour sur investissement a été défini, ou, au moins sans être chiffré il est important qu’il soit ressenti comme important par les responsables de l’entreprise, vous pouvez ensuite rechercher l’enveloppe de coût globale d’une telle solution avant de voir ce que proposent les éditeurs et les intégrateurs. Pour cela il y a un site qui présente un bon découpage de ces coûts et que je me suis permis de reproduire ici: (retrouvez l’original ici : http://plmtechnologyguide.com/site/?page_id=1184)

Cost Element Cost Type
%1)
Cost Dependent On n
Software One-time capital investment 30%
Software maintenance Annual recurring expense 6%
Hardware One-time capital investment 8%
  • Number of users
  • Number of sites
  • Required configuration
  • Desired performance
  • Quantity of data and required disk space
  • Required system availability and uptime
  • Deployment option: On-premise, hosted or on-demand
  • List price and discount
Education and software selection
One-time expense 8%
  • Number of system included
  • Understanding of PLM
  • Market knowledge
  • Duration
  • Thoroughness of evaluation
  • Involvement of an external PLM consultant
Process optimization
One-time expense 8%
  • Number of processes
  • Size of organization
  • Documentation of existing practices and processes
  • Methodology
  • Understanding of PLM
  • Involvement of an external PLM consultant
Implementation services One-time expense 25%
Training One-time expense 5%
  • Training delivery: Vendor or Train-the-Trainer
  • Training material: Standard or custom
  • Training location: Vendor, on-site and/or web-based
Data migration One-time expense 5%
  • Approach: Manual or automated
  • Number of source systems
  • Type of data: Metadata (item master, etc), structured data (BOM, assemblies, etc), files (CAD models, drawings, documents, etc)
  • Quality of data
  • Quantity of data
Post-go-live support Annual recurring expense 5%
  • Duration
  • Type and level of support
  • Required response time
  • Required system availability
  • Hourly rate and discount

Il y a un autre site qui propose ce découpage à peu près similaire:
http://www.product-lifecycle-management.info/plm-implementation/plm-cost.html

Alors bien sûr le modèle économique Open Source est quelque peu différent et va donc impacter ce découpage. Dans le cas d’Aras les éléments “Software Maintenance” et “Post go live support” et même une partie des formations, qui à eux trois rassemblent 16% du coût total sont compris dans la souscription et le coût de la licence, 30% du budget disparaît. Donc sans pour autant que ce modèle soit plus économique sur le papier (oui on est convaincu que l’on se bat sur la technologie et non sur le prix), il convient sur un plan économique de comparer environ 40% du prix du budget PLM à la souscription Aras pour permettre de comparer les deux modèles économiques.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(Eng) AML Studio – Open Source on Codeplex

Posted on July 26, 2011

codeplexWhen we started working on Aras Innovator we created a Codeplex page to gather some developments we were doing open source around the PLM solution. We now have two projects, one has some sources for different solutions and the other ona which is on hold today is the Innovator ETL, an ETL solution for Aras Innovator and based on the Open Source ETL solution Talend. I was looking at these pages again and made a search about “Aras Innovator” in codeplex and I found a new project which is not made by us.

Here is the result of the search:

Codeplex About Aras Innovator

So this new project is called “AML studio” and has been created recently (late June 2011), less than a month ago to share a very nice tool. Natively, when you install Aras Innovator, you can access a very useful interface to test your developments by querying the PLM solution through AML queries (Aras Markup Language). This online tool, called “the Nash”, is very important but you need to know the syntax and all the possibilities you can add to your queries. The problem for me is that I have a very bad memory and I always need to have some documentation around to be able to be efficient on producing queries. This tool is fixing my memory problem by adding sort of intellisens feature while editing the AML.

Here is a screenshot of the “Nash” tool for query test:

AML_Nash

And this is the much more friendly user interface provided by tge codeplex project AML studio

AML_Studio

I made a quick video to show you the difference and mainly the intellisens feature.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(Eng) Video presentation for the New Aras Innovator Release 9.3

Posted on July 10, 2011

arasinnovator93As it was announced at the last Aras Community Event in Detroit this may, Aras has released a new version of Aras Innovator and it is available for free on Aras.com. So, this is the release 9.3 and it is presented in the following video by Rob McAveney the director of product management right after a introduction by Marc Lind. The upgrade from 9.1 to 9.2 was more including technology changes to support latest Windows and Internet Eplorer version. It was also enhancing the network and performance management including enhanced replication stategies. During these versions there have been more and more discussions about features and data-model. And month after months we’ve seen more project delivered to customers who were willing to share their use case, implemented in Aras, to the community. So when you’re downloading the solution you benefit from real use case application. So enjoy this presentation, I’ll be writing many more blog articles to present most of the feature that have been implemented like the new impact matrix or the team feature. And if you don’t want to wait. Just download it on Aras.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(Eng) Sunday Post : Part Reuse from mass production

Posted on May 29, 2011

OpenSourceElecI Won’t be long for this late sunday post, just to share a video I’ve seen after someone shared the link on twitter. This presentation shows how it is possible to create a digital whiteboard for a very cheap price by reusing a wiimote, the famous game controller. Two things came to my mind. First, whouah this is a nice application that I’d like to have (I’m pretty sure someone has packaged it, I need to find that). Then, my second thought was about the great example it was for Part-Reuse. Using parts which are used for large use application could help you get materials and parts for a very cheap price. But at the same time it could be a risk. If you build a business model relying on that, the day the (for the example again) wiimote stops being produced, your material cost will rise a lot.

Have a nice week !

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(Fr) BaseX : SGBD sur base XML

Posted on March 9, 2011

BaseXCompte tenu de l’utilisation d’Aras Innovator et des structures de données manipulées dans le cadre des activités PLM (autres solutions incluses), il m’est arrivé plusieurs fois d’écrire à propos du format XML. Aujourd’hui j’en profite pour présenter un logiciel très intéressant pour tout ceux qui veulent gérer des bases XML de grandes tailles avec un besoin de performance.

Ce logiciel c’est donc BaseX, un système de gestion de base de données XML et processeur de requêtes XQUERY. Diverses interfaces de visualisation sont disponibles pour visualiser les données présentes dans votre base et faciliter la navigation à travers les différents niveaux de votre structure XML. Cependant, une fois votre fichier xml source chargé, il faut oublier le fait que vous visualisez votre fichier XML. C’est bien un système de gestion de base de données. Votre fichier est lu une fois pour en réaliser l’import et ensuite il n’est plus touché (sauf si vous explicitez un export de la base vers votre fichier).

BaseX en tant que Serveur de BDD

Compte tenu du fait que cet outil n’est pas un visualiseur de fichier XML mais bien un système de gestion de base de données, il était important qu’il soit possible de le lancer en tant que serveur pour permettre à un programme d’en consulter et modifier le contenu. Vous avez donc depuis l’interface du logiciel, la possibilité de lancer le serveur de base de données et ainsi d’interagir avec la base grâce aux connecteurs et exemples, dans différents langages de programmation, mis à disposition sur le site de basex.

serveur_basex

L’avantage de l’usage d’un schéma XML

Le véritable avantage que je trouve dans le fait d’utiliser un outil basé sur un schéma XML est la correspondance avec les données que nous voulons maîtriser. Dans le cadre du PLM nous traitons principalement des structures de données pour lesquelles le format XML est capable de couvrir la quasi totalité des besoins de description. Ainsi si la performance est au rendez-vous, cette solution est simple à utiliser et permet aux développeurs et fonctionnels d’avoir une vision plus commune des objets manipulés.

Vidéo de démonstration


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(Eng) InnovatorETL – Open Source Project already running !

Posted on January 28, 2011

NewOpenSourceProjectETLFor the none french readers who took the time to use the Google translation tool to read the article about the new Open Source Project that we launched at Prodeos, here is a quick and fresh update in english about some progress in this project. For everybody who didn’t get the chance to read the presentation article here is a short presentation of this newly created project on CodePlex.

The Innovator ETL is an OpenSource project hosted on CodePlex and launched by Prodeos to provide a set of tools to facilitate the data migration from many systems and software to Aras Innovator PLM Solution. Aras Innovator already has a batch process tool for data migration but it is subscriber’s only. Nevertheless, it is quite easy for a developper to develop a specific program to export structure data. But as not everyone is a developper and some companies may want to have an operationnal trial with some data before investing in more consulting or support, we decided to launch this Open Source project to provide a data-migration tool for Aras Innovator enhanced by every user’s input (could be code, but mainly reviews and issue identification.)

Global Process

InnovatorETL

Recent Progress

Yesterday I made this tweet to show a great news:

tweet_27janv_talend

Being able to connect directly to Aras with HTTP/SOAP request was a great condition to accelerate de development. It wasn’t an obligatory element as we could have export xml files which would have been sent to Aras with another software layer developed with Visual Studio for example. But testing would have take much more time. So the good news is that directly from Talend we can communicate with the whole Aras Innovator data-model.

Future Steps

As presented in the home page of the project in the paragraph “Project Roadmap” these are the first few stepstones in the planning:

January 23rd to February 21st : Version 0.1 : Export Data from Excel Files to Aras Innovator Objects

  • January 31st 2011 : First Specification for Version 0.1
  • February 15st 2011 : First Beta Version for Version 0.1
  • February 21st 2011 : First Release Version for Version 0.1

February 23rd to April 15th : Version 0.2 : Export a Class/Object with data from Excel Files to Aras Innovator Objects

  • February 31st 2011 : First Specification for Version 0.2
  • February 15th 2011 : First Beta Version for Version 0.2
  • February 15th 2011 : First Release Version for Version 0.2

Join the Codeplex Project

As mentionned in our french article, feel free to register on codeplex.com and join the project to help by adding requirements to the spec, giving reviews, participating in discussions or for some of you participate in programming. Click here to Join the InnovatorETL Project.

Codeplex_frontpage

Yoann Maingon


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(Fr) Projet Open Source pour un ETL dédié à Aras Innovator

Posted on January 25, 2011

NewOpenSourceProjectETLCes temps-ci sont chargés et ne me laissent que peu d’opportunités pour écrire des articles. Cependant les projets et idées ne manquent pas et je lance d’ailleurs aujourd’hui un nouveau projet de développement Open Source autour d’Aras Innovator et avec l’utilisation de la solution Open Source d’ETL (Extract-Transform-Load) : Talend. Ce projet a pour sources les nombreuses requêtes de personnes qui approchent la solution PLM Aras Innovator et qui voudraient rapidement pouvoir migrer leurs données. Dans le cadre d’Aras Innovator, un outil de chargement de données à partir d’Excel existe mais son usage est reservé aux partenaires et souscripteurs. Excel n’étant pas la seule source nous proposons de développer avec différentes ressources et en se basant sur talend, une plateforme de migration depuis n’importe quelle autre solution PLM, depuis diverses bases de données, fichiers Excel, fichiers ACCESS ou fichiers plats classiques (type csv).

InnovatorETL

Talend

J’ai pu découvrir talend récemment à travers deux projets de migration de solution PLM, et, il est vrai que cet outil est impressionnant pas sa simplicité et ses performances. Je n’avais pas mis les mains dans d’autres solutions ETL avant et je n’ai donc pas de réel point de comparaison mais cet outil possède un grand nombre de modules opérationnels qui permettent de manipuler des données de différents formats pour les transiter d’un système à un autre.

L’écran ci-dessous présente l’espace de travail, basé sur un environnement Eclipse et qui contient toute une interface graphique qui permet de dessiner de manière fonctionnelle les flux d’information manipulés.

TalendMain_620

L’écran suivant est la vue interne de l’objet Tmap (l’objet Mapping de la catégorie Transformation). Il permet simplement de réaliser des jointures et diverses opérations pour permettre n’importe quel mapping.

TalendTmap_620

Différents objets contiennent déjà un grand nombre de fonctionnalités comme:

  • la génération d’XML
  • la lecture de flux RSS
  • La gestion d’une invite de commande
  • La connection directe avec diverses bases de données (PostGre, SQLite, Sybase…)

Talend représente donc une bonne opportunité pour permettre de transférer des données d’un système existant vers Aras Innovator pour favoriser le lancement de projets pilotes puis de systèmes de production en un temps minimum.

Roadmap Initiale

la Roadmap initiale est assez simple et limitée pour rapidement présenter une version 0.1 réalisée par un nombre de contributeurs restreint et montrer la puissance de l’outil réalisé. Ainsi le premier objectif est de proposer cette version 0.1 à travers les étapes suivantes:

  • Spécification 0.1 pour le 31 Janvier 2011
  • Version Beta 0.1 pour le 15 Février 2011
  • Version Finale 0.1 pour le 21 Février 2011

Cette première version sera basique et aura pour but de permettre le transfert de données depuis des feuilles Excel vers des tables d’objets ciblés dans Aras.

Participer

Encore un article du blog dans lequel je risque d’avoir perdu une majorité de lecteurs qui auront analysé le sujet comme trop technique à leurs yeux. Cependant, je pense que tout le monde peut participer à ce projet. Il y a plusieurs niveaux de participation à travers lesquels vous enrichirez ce projet:

Spécification

Si vous avez déjà été impliqué dans des projets de migration de données, ou que vous utilisez actuellement une solution qui serait susceptible d’être migrée vers Aras Innovator, vous avez la possibilité d’enrichir la spécification du projet en apportant vos besoins.

Revues/Commentaires

Les revues et les commentaires sont à mes yeux parmi les activités les plus essentielles à un développement collaboratif. Les concepteurs et développeurs ont besoin que les personnes qui utilisent leurs solutions apportent commentaires et critiques, etc… Vous pouvez à travers le portail Codeplex déclarer des problèmes ou lancer des discussions.

Développement

Le projet comprendra techniquement des sections bien distinctes qui demandent des compétences spécifiques. Le coeur du développement sera bien sûr réalisé sur talend et nécessitera une bonne maîtrise des concepts de modèles de données (l’UML et surtout l’XML seront grandement utilisés). Il y aura sûrement d’autres éléments développés pour apporter plus d’outils d’interface pour faciliter l’utilisation du produit. Le langage et l’environnement de développement pour ces éléments n’est pas encore défini (talend écrit des programmes en java et produit des exécutables .bat ou .sh).

Tests

Enfin, vous avez pu voir qu’il y a pour la version 1.0 une période entre la version beta et la version finale qui sera composée de Test. Nous mettrons les éléments nécessaires en place pour en faciliter l’exécution et espérons bénéficier de ressources pour cette partie afin de faciliter la validation des outils développés.

Rejoignez le projet Open Source sur CodePlex

Je vous invite donc tous à rejoindre le projet, que ce soit à un niveau technique ou pour des discussions et échanges sur le fonctionnement et le développement de l’outil. Rendez-vous sur la page CodePlex qui vient d’y être dédiée: http://innovatoretl.codeplex.com/

Pour rejoindre l’équipe, il vous faudra vous enregistrer sur codeplex et rejoindre le projet sur ce lien:  http://innovatoretl.codeplex.com/team/view

Codeplex_frontpage

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Open vs Open Source

Posted on October 13, 2010

ElectronicBoard
En tant que microelectronicien de formation, j’essaye de suivre les avancées dans le milieu de l’électronique et compte tenu de ce blog sur la gestion de cycle de vie du produit et la réalisation de solutions Open Sources, j’essaye de suivre les potentiels parallèles entre le monde du pur logiciel et le monde de l’electronique sur le sujet de l “Open” ( et j’omets intentionnellement de ne pas préciser ici le mot “source” ).

Il y a quelques jours, s’est déroulé l’Open Hardware Summit (http://www.openhardwaresummit.org/) à New York, NY. Je n’étais pas à cet évènement, mais j’ai pu en entendre parler et en lire le déroulement à travers mon site référence en terme d’électronique: http://www.sparkfun.com .

Open Hardware / Open Source Hardware

En lisant l’article de Sparkfun suite à cette manifestation sur l’Open Source, je suis tombé sur cette distinction qu’ils font entre “Open Hardware” et “Open Source Hardware”. C’est cette distinction que je cherche à exprimer et à évaluer dans le monde du logiciel depuis un bout de temps. Dans ma série d’articles sur l’infrastructure IT PLM, j’ai parlé des API et j’ai fait référence à la différence entre le tableur d’OpenOffice et Microsoft Excel. Je mentionnais le fait qu’il était nettement plus simple d’aborder des développements de macros ou d’intégrations avec Microsoft Excel qu’avec OpenOffice. Et c’est là pour moi que se trouve la réelle notion d’ouverture.

Ainsi, dans cet article ils présentent une courte définition de ces deux appelations:

Open Hardware = some device that you can talk to because it has a well-documented interface.

Open Source Hardware = some device that you can replicate and develop freely because you have access to the source. I like and want Open Source Hardware.

J’en ai parlé à Oleg Shilovitsky en réponse à un de ses récents articles sur l’Open Source et il m’a indiqué que la définition était trop vague et qu’il s’attend à trop de désaccords sur la question. En réponse à cela, je pense qu’il suffit de regarder le nombre de licences Open Source qui existent. En plus l’Open Source nécessite des licences contraignantes. Combien de fois je me suis retrouvé devant un module ou un morceau de code Open Source en me disant: ” Ce module m’apporterait une grande valeur ajoutée pour la solution que je souhaite développer, mais la solution que je développe est simple, ne demande pas de customisation et ne nécessite pas de support, je n’ai aucune raison de partir sur un modèle économique Open Source, alors comment je fais?”

Dans le cas d’ “Open Software”, je ne parlerai pas forcément d’une licence mais plus d’une évaluation. Un guide pour des personnes qui veulent acquérir une solution. Ce guide, qui peut-être sous forme d’une note, permettra de savoir le degré d’ouverture de la solution et permettra d’évaluer les coûts de développements d’applications tierces. Cette note serait basée sur la documentation, le degré d’abstraction du langage des APIs, …

Conclusion

Encore une fois, je donne l’impression de me battre contre l’Open Source sur un blog sur l’Open Source. Je pense que si j’avais été plus mûr à la création de ce blog j’aurai remplacé “Open Source” par “Open Model”. Ce pour quoi j’essaye de me battre, c’est la création de solutions ouvertes, intelligentes et interactives créatrices de valeurs. Créatrices de valeurs pour l’utilisateurs qui par équité, et pour maintenir et encourager ce type de développement, doit être monétisée pour le ou les développeurs. Dernièrement on m’a indiqué une phrase de Martin Miknos de MySQL:

There are 2 types of people in the Open Source world, those that will spend time to avoid cost and those that will spend money to avoid spending time.

Je pense que cette réflexion ne doit pas se restreindre au monde de l’Open Source et on devine ensuite pourquoi, à raison, l’Open Source est loin d’être souvent le premier choix.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

PLM, l'intérêt du cloud vu par Prodeos

Posted on October 8, 2010

CloudPLMSans pour autant vouloir lancer les détails de notre communication dès maintenant sur cette démarche que nous mettons en place, je voulais expliquer l’intérêt que nous pouvons voir dans le cloud pour une solution PLM. Depuis peu nous mettons en effet en place des instances de la solution PLM Aras Innovator sur le cloud Amazon EC2. Cette démarche a plusieurs intérêts, voire plusieurs objectifs économiques pour Prodeos que je vais présenter dans cet article, mais avant cela je propose deux vidéos trouvées sur Youtube pour essayer de partager avec les lecteurs une vision partagée de ce qu’est le “cloud computing”. Malheureusement ces deux vidéos sont en anglais mais je n’ai pas trouvé d’équivalent en français. J’espère que le contenu graphique favorisera leur compréhension.

Tester la solution

Un des premiers avantages que peut amener le cloud computing pour Aras Innovator est de pouvoir mettre à disposition des instances de démonstration pour permettre aux entreprises de les tester et ainsi de se faire une meilleure idée du contenu, de la flexibilité et des interfaces de cette solution avant d’en parler avec nous pour avoir plus de précisions sur le sujet.

Avancer dans un projet pilote

La deuxième étape potentielle, pour une entreprise se lançant dans une démarche PLM, est de se lancer dans la customisation d’une instance dédiée pour réaliser un projet pilote. Cela correspond en plus à l’initiative du modèle économique de l’Open Source et aux principaux arguments d’Aras sur le fait qu’Aras supprime le coût initial de License et permet donc d’avancer dans la spécification et le test d’un besoin sans investissement démesuré. L’absence d’achat de licence et les capacités d’export du modèle de données vous évite tout “Lock-on” (verrouillage) de l’éditeur.

Avoir des instances de production

C’est la que l’on pense qu’il y a encore un grand scepticisme de la part des entreprises sachant leurs données de conception hebergées en dehors de leurs murs. Où sont leurs données? pas simple de rassurer les industriels sur la sécurité mise en place pour l’accès à une solution PLM sur un cloud non-privé (Un cloud privé serait ici un cloud de serveurs hébergés par l’entreprise). Est-ce une solution plus adaptée pour des PME de taille limitée qui y verront un gain économique dépassant leurs craintes sur la sécurité des données? Ou le pas serait-il plus simple à faire pour les grands groupes qui utilisent déjà certains services sur le cloud?

Le plus important pour nous dans cette démarche est de faciliter l’accès à des instances entièrement paramétrables au goût de l’entreprise sans investir dès le début de leur démarche PLM, des sommes démesurées dans une infrastructure dédiée avant même de mesurer, dans leur fonctionnement au jour le jour, la valeur apportée par une telle solution. Cette démarche en trois étapes est de plus complètement flexible puisque vous pouvez conserver votre instance privée depuis le test, pour réaliser ensuite votre projet pilote avant enfin de la lancer en production même pour un périmètre restreint de l’entreprise.

Alors que dernièrement les analyse du marché du PLM réalisées par CimData, annonçaient une augmentation du marché des solutions en mode SAAS et de solutions sur le modèle économique de l’Open Source, nous pensons qu’il est possible d’apporter un mélange des deux. Une affaire à suivre prochainement sur notre site institutionnel www.prodeos.com.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(vidéo in English) Mitek la référence Open-User d'Aras explique son choix

Posted on October 1, 2010

OpenUserSpeakJ’avais déjà présenté la société Mitek à travers l’article sur la possibilité pour une entreprise d’utiliser Aras en tant qu’Open User, c’est à dire, en ayant simplement téléchargé la solution et en la configurant et la faisant évoluer sans avoir recours au support d’Aras corp ou en France au support de Prodeos. Pourquoi nous réjouir de cette démarche? Tout simplement parce que même si Mitek ne verse pas d’argent à Aras, cette société apporte beaucoup à travers le forum, elle fournit certains de ses développements sur le portail d’Aras, et surtout elle accepte de parler de l’outil. Pour avoir vu certains de leurs écrans et avoir discuté avec eux, malgré une petite équipe (2) pour gérer leur instance Aras à travers une entreprise multi-sites, il montre une grande confiance en leur solution. Ils se la sont réellement appropriée à travers les customisations qu’ils ont pu y apporter.

Part 1

Part 2

Vous pouvez revoir la différences des éléments dont vous profitez en tant qu’open user ou souscripteur: Aras Innovator: Souscripteur/Open-User

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Le PLM, élargir la réflexion à tous les secteurs?

Posted on August 6, 2010

Social networkQuand on parle de PLM aujourd’hui dans l’industrie “mécanique”, on pense très rapidement aux trois grands éditeurs de solutions PLM (Dassault, PTC, Siemens) puis, ceux qui connaissent un peu plus le marché penseront aussi à Arena, Assetium (Audros), Lascom, Aras,… (n’hésitez pas à m’en citer d’autres avec des liens en commentaires). Cependant ce qui m’étonne toujours, et que j’ai déjà évoqué dans les premiers articles de ce blog, c’est le fait que dans d’autres domaines d’activités, quand on vous parlera de PLM, les personnes auront une bonne idée (propre à leur domaine certainement) de ce que cela représente mais par contre, ils auront une toute autre liste de fournisseurs de solutions logicielles.

Pour citer typiquement l’industrie de la mode, c’est un domaine qui, compte tenu des délais à minimiser entre les premiers croquis et la mise en rayon, a dû s’équiper technologiquement pour accélerer tous ses processus. Il suffit de rechercher “Fashion PLM” sur google pour s’apercervoir qu’on ne retrouve pas du tout les mêmes éditeurs en premiers résultats. On se rend compte en plus que dans ce domaine il y a beaucoup plus de solutions web, on-demand, proposées.

Enfin un autre domaine dans lequel la gestion de cycle de vie du produit doit être très précise, c’est l’édition de logiciels. Malheureusement ils lui ont donné un nom différent: ALM (Application Lifecycle Management). On a déjà parlé dans ce blog du type de lien qu’il pouvait y avoir entre ALM et PLM, mais la discussion était plus de prendre le meilleur de chaque solution entre PLM d’édition de logiciel (ALM) et le PLM “classique”, pour permettre d’offrir une solution plus polyvalente.

Ma conclusion, qui est en fait une question, est donc la suivante: tous ces logiciels (et j’oublie sûrement d’autres domaines qui ont des solutions logicielles spécifiques pour leur PLM) ont pour but de permettre une collaboration, gérer des processus d’entreprise, gérer de l’information, permettre la co-conception… Ils ont donc une probématique commune avec, sur une couche supérieure, des méthodes de gestion spécifique à chaque industrie, liées à la complexité des produits réalisés. N’y a t’il pas un besoin de travailler sur la science de la gestion du cycle de vie d’un produit et ce quelque soit le type de produit réalisé? Ceci permettrait t’il de rassembler plus de monde sur la problématique PLM, diluer un peu plus l’impact des plus grands éditeurs?

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Il est temps de dévoiler les “secrets” du PLM

Posted on July 22, 2010

AnnounceBien sûr, les “secrets” du titre de l’article ne représentent rien de sensible, je parle en fait d’ouvrir les concepts du PLM. Sûrement en vulgariser une partie pour attirer plus de monde pour travailler dessus, mais surtout rassembler les fonctionnels de diverses industries (incluant industrie de la mode, activités de développement logiciels, sociétés de services…) pour définir les différentes stratégies “PLM” attendues et définir pour les éditeurs le bon niveau de granularité qui permette d’établir une plate-forme de base, dénominateur commun, qui satisfait au développement d’applications pour supporter ces gestions de cycles de vie de produits.

C’est ensuite que l’on pourra à partir de cette base, développer des modèles de données et des règles métiers propres à chaque activité en conservant assez de flexibilité pour permettre une des propriétés premières du PLM, le changement.

L’origine de cet article est en fait une vidéo de Dassault Système lors d’une présentation de V6. Je n’ai et n’aurai pas l’habitude d’écrire à propos de leurs solutions ou activités, cependant dans le contexte des derniers messages cette vidéo est vraiment adaptée.

J’aime bien le “We discovered something[…] we are part of the most well kept secret in the world (ndlr: PLM)”. La faute à qui? Est-ce vaiment l’intérêt des éditeurs de garder caché les processus de gestion de cycle de vie du produit, certainement pas dans une stratégie long-terme. J’ai personnellement trouvé ce micro-trottoir pathétique, sachant que vous faites la même chose dans la rue avec ERP, QRQC, RoHS, CRM,… et je pense que vous aurez à peu de choses près les mêmes réponses.

Comme c’est l’été on va se permettre un peu de légèreté en ajoutant la vidéo ci-dessous, autre micro trottoir d’un autre niveau.

PS: no offense for our US readers, we know we could get the same answers all over the world (except in france maybe 🙂 )

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Des nouvelles du PLMLab – l'ITIN, nouvel arrivant

Posted on July 12, 2010

ItinLa semaine dernière, L’ITIN a rejoint le PLM lab et participera l’an prochain à des projets de développements autour de la plateforme open-source ARAS Innovator dans le cadre d’enseignements de 3ème année. Les questions d’inter-opérabilité et l’utilisation des standards seront notamment étudiées. L’ITIN rejoint ainsi l’Ecole Centrale Paris, l’Ecole Polytechnique MontrealMines ParisTech et l’Université de Franche Comté au sein du PLM lab. Cela nous donne l’occasion de rappeler quelques projets et activités du PLMLab gérés par Pascal Morenton.

Les ateliers “Back to Basics”

Deux ateliers ont déjà été organisés par le PLMLab sur le site de l’école Centrale de Paris. Prodeos ayant été créé en 2009 n’a pu participer qu’à la deuxième édition qui s’est déroulée en Décembre 2009 et qui avait le titre suivant:

BackToBasics2

BackToBasics2

Compte tenu de la grande diversité de provenances des participants à cette journée, les échanges ont pu être de grande qualité et il a été mis en évidence que les objets métiers, base d’une solution PLM, sont source de grandes divergences selon les activités.

Rex-PLM

Rex-PLM est beaucoup plus orienté Enseignement. Ces ateliers ont, depuis 2006, pour but de réunir régulièrement les enseignants pour favoriser les échanges et retours d’expérience autour de l’enseignement du PLM. Prodeos a participé à la dernière session qui s’est déroulée à Besançon les 17 et 18 mars 2010 dans les locaux de l’ENSMM avec le soutien de l’AIP Primeca Franch-Comté. Cette session avait mis en évidence la disparité de la compréhension et des besoins en PLM (utilisation/enseignement…). Aras Innovator avait été présenté pour sa flexibilité et sa capacité à s’adapter aux différents besoins grâce à son modèle ouvert mais aussi grâce au contrat académique mis en place par Aras Corp qui permet aux établissements d’enseignement de bénéficier de tous les services packs et utilitaires reservés aux souscripteurs.

Les projets de développement

Cad Inn

Cad Inn

CAD Inn est la suite d’un ancien Projet qui s’appelait Rialto. Son but est de réaliser un connecteur entre l’outil de CAO Catia V5. Actuellement en Version 0.62 et librement téléchargeable sur le site du PLMLab, CAD Inn reposant sur une gestion de configuration avec Microsoft Excel, a récemment ajouté la sauvegarde des contraintes mécaniques lors de l’export des articles CATIA vers la solution PLM Aras Innovator.

StepInn

StepInn

STEP Inn est un projet ambitieux qui a pour but de communiquer sur les standards et démontrer que les éditeurs de solutions PLM doivent appliquer ces standards qui ont été définis pour favoriser l’inter-opérabilité des solutions manipulant des données liées au produit. Compte tenu de la flexibilité d’Aras Innovator, le projet reprend une base vierge et recrée une solution favorisant une stratégie PLM en se basant principalement sur l’AP214. Une fois le coté PLM réalisé, le but est de réaliser des démonstrateurs avec différentes solutions CAO.

CadBus

CadBus

Le projet CAD Bus est lui plus orienté interface. “L’objectif est de proposer une interface aussi intuitive que possible et ne présentant que le nécessaire et suffisant à un projeteur pour son travail quotidien de gestion de ses données CAO. Ce travail de développement s’accompagne d’une réflexion sur les méthodologies et bonnes pratiques dans le domaine des échanges entre CAO et systèmes PDM/PLM.”

Deposit Station

Deposit Station

Le projet Deposit Station a commencé fin 2009 avec pour but de proposer une interface extrêmement simple pour réaliser de la gestion de documentation pour des équipes projet, le tout basé sur une solution Aras Innovator. Avec l’utilisation de la librarie graphique JQuery et l’API pour réaliser les échanges avec Aras Innovator, nous sommes arrivés à un premier résultat présenté à travers quelques vidéos de présentation. Cela reste pour l’instant un démonstrateur des capacités d’interfaçage avec Aras Innovator.

Ebat

Ebat

Développé par Pascal Morenton pour un besoin de gestion simplifiée d’équipes projets flexibles pour des projets à courte durée avec un temps de présence des utilisateurs en général inférieur à 2 ans (Cours Ingénieurs), cet outil sous forme d’un fichier excel permet de maîtriser diverses identitées liées à des projets pour faciliter la tâche de l’administrateur.

Faire Partie du PLMLab

Faire partie du PLMLab est loin d’être seulement le placement de notre logo sur un site web. C’est avant tout contribuer à une démarche qui a pour but d’améliorer la compréhension des concepts du PLM par tous, d’en faciliter l’enseignement et de discuter les prochaines évolutions désirées pour faciliter la gestion de l’information des produits à travers l’entreprise élargie, favorisant les partenariats, l’efficacité de la supply chain et la co-conception. Prodeos est donc engagé dans plusieurs démarches au sein du PLM avec avant tout la mise à disposition de notre maîtrise de la solution PLM Open Source, Aras Innovator.

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Les 5 articles les plus lus sur Prodeos.fr au mois de Juin

Posted on July 2, 2010

1278056415_bookmark-new-listVoici les 5 articles les plus lus sur ce blog au cours du mois de Juin (les articles, eux, ne sont pas forcément du mois de juin):

  1. Aras Innovator : installer une solution PLM gratuitement
  2. Réflexion sur l’Open Source par un non-informaticien
  3. (Preview Vidéo) Intégration Autocad – PLM Open Source Aras Innovator
  4. (Vidéo) Les standards au coeur de la gestion collaborative du cycle de vie d’items.
  5. Concepts PLM: quelques briques technologiques au service des données de vos produits


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Vidéo: Intégration Google Charts – Aras Innovator PLM Open Source

Posted on July 1, 2010

GoogleChartIconOn a montré récemment que nous portions beaucoup d’intérêt pour les outils mis à disposition par Google. A travers des discussions récentes avec des prospects et utilisateurs de la solution PLM Aras Innovator, on a réalisé qu’il y avait différents besoins de visualisation graphique rapide de données qui étaient évoqués. Aras Innovator intègre des tableaux de bord à partir d’images SVG, mais nous voulions des graphiques intégrés à des formulaires d’items.

On a donc relié le besoin de présenter divers graphiques avec la mise à disposition par Google de Google Charts.

Grâce à la flexibilité d’Aras Innovator et la simplicité d’intégrer divers objets dans les formulaires (ici un simple objet html). Nous avons pu intégrer un graphique à Barres pour présenter un classement des fournisseurs d’un article basé sur des critères préalablement renseignés (par le département des achats par exemple, ou alimenté par lien avec un ERP). Une telle intégration s’est faite en 4 heures, depuis l’idée initiale jusqu’au résultat ci-dessous. Le fonctionnement se fait à travers une méthode en javascript qui va chercher les données des fournisseurs de l’article et qui va construire une URI traitée par Google Charts pour afficher un graphique.

L’URI se compose d’éléments comme présentés ci-dessous:

[js]
var URIinit = "http://chart.apis.google.com/chart?";
var CharXrange = "&chxr=1,0,40,10";
var ChartType = "&cht=bhs";
var LegendSettings = "&chdl=Delivery Speed | Quality | Cost | Purch Dept Mark";
var Colors = "&chco=4D89F9,C6D9FD,EECC55,EA4C95";
var ChartSize = "&chs=350×120";
var ChartScale = "&chds=0,40";
var DataSet = "&chd=t:"; // complété des données récupérées
var NameSet = "&chxt=y,x&chxl=0:|"; // complété des noms de fournisseurs récupérés

var URI = URIinit + ChartType + LegendSettings + Colors + ChartSize + ChartScale + CharXrange +NameSet + DataSet;

[/js]

Dans l’exemple développé nous utilisons un graphique à barres horizontales, mais Google Charts met à disposition différents types de graphiques qui permettront d’exploiter différents types de données stockées par Aras Innovator.

Voila donc une copie d’écran du résultat que l’on obtient:

Formulaire Article avec Graphique Google Chart

Formulaire Article avec Graphique Google Chart

Cette visualisation est mise à jour à chaque chargement du formulaire et évolue donc avec les données des fournisseurs renseignées pour cet article. La vidéo ci-dessous présente cette fonctionnalité:

Pour être prévenus de nos futurs articles vous pouvez renseigner votre adresse email ci-dessous.


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

intégration ALM & PLM, complémentarité ou recouvrement?

Posted on June 30, 2010

ALM-PLM integrationIl y a quelques mois de cela, j’ai pu avoir une conversation avec Robert Neher, VP sales et co-fondateur de Polarion Software GmbH qui a développé et commercialise aujourd’hui la solution du même nom avec diverses déclinaisons:

  • Polarion Requirements
  • Polarion Tack & Wiki
  • Polarion ALM

ALM est un acronyme qui veut dire Application Lifecycle Management. C’est un type de PLM spécifique au développement logiciel ou développement de systèmes complexes et systèmes embarqués. Ces outils permettent une étude beaucoup plus approfondie que les PLM classiques au niveau de la gestion des requis.

Compte tenu de prospects qui utilisent déjà des solutions de gestion de requis telles que Doors d’IBM, nous cherchions à combler le manque en terme de gestion de requis qu’il peut y avoir dans la solution PLM Open Source Aras Innovator. Ceci peut se faire soit par un développement d’un module de gestion de requis interne à Aras Innovator, soit par une interaction avec un outil existant. Après être entré en contact avec Polarion, on s’est aperçu que eux aussi se posent la question de l’intégration ALM – PLM. Leur problèmatique énoncée par leurs clients est inverse. Ayant une application ALM qui leur convient sur le plan de la gestion des requis et de la collaboration de développement, ils cherchent à gérer des structures de produits.

Suite à cette discussion, un partenaire d’Aras Innovator a publié un module de gestion de requis sur le portail Aras. Et après quelques hésitations, ce module serait passé sur un business model classique au lieu d’une ouverture “Open Source”. De plus cette solution assez simple était loin d’atteindre les besoins de nos prospects qui peuvent être remplis par une solution comme Polarion.

Polarion accepte de nous mettre à disposition une licence Polarion pour gérer nos projets de développement Open Source et en échange, nous étudions l’intégration possible avec Aras Innovator. Est-ce que cette intégration prend du sens pour vous? N’hésitez pas à apporter votre avis.

Dans le même domaine, Dassault Système a racheté GeenSoft récemment pour se renforcer justement dans l’ALM et la gestion des développements de systèmes embarqués.

Retrouvez ci-dessous une vidéo de présentation de Polarion ALM 2010

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

PLM = BPM + ECM + PM + CMII + … (if standards == true)

Posted on June 28, 2010

Aras innovator est présenté sous plusieurs appellations selon l’entreprise qui le présente.

  • Aras corp: “Advanced PLM Software”
  • Prodeos: “Enterprise Open Source PLM”
  • AESSIS : “Advanced enterprise open-source PLM solution”

On a publié un article récemment sur la vision du CEO d’Autodesk, Carl Bass, sur le PLM et dans lequel il indiquait que c’était principalement un outil marketing supplémentaire pour les grands éditeurs de CAO. Compte tenu de la difficulté que l’on peut avoir à expliquer ce qu’est une solution PLM, je reconnais qu’en effet, parler d’un “logiciel PLM” ou d’une “solution PLM” a principalement un but marketing car cela ne définit pas clairement ce que l’on trouvera dedans, le terme PLM n’étant pas clairement défini.

PLM est avant tout un concept de gestion de l’information

Dernièrement, Deelip Menezes (fondateur & CEO de SYCODE et Co-fondateur & CTO de Print3D Corporation) rédigeait sur son blog ses récentes discussions avec Peter Schroer, CEO d’Aras corp. Une de ses discussions l’a amené à rédiger un court article sur la définition du PLM. Peter indique dans leur conversation qu’à chaque discussion à propos de PLM avec ses clients et prospects, il en vient à discuter de sujets très divers et pourtant parlant tous de PLM. C’est donc pour cela qu’il est compliqué de définir le PLM car pour chaque entreprise ou chaque fonction de l’entreprise on en trouve encore des visions très diverses. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas une définition à plus haut niveau qui n’englobe pas la vision de chacun. Il transmet d’ailleurs par la suite une définition (ou non définition) du PLM : “PLM is easy to define. It’s 3 things. A product. Its lifecycle. And Managing it.” Sans prendre le temps de reformuler une définition claire dans cet article je pense cependant qu’une bonne manière de définir le PLM sera d’expliciter son but. A quoi cela sert d’avoir une stratégie PLM? Pourquoi avoir besoin d’investir dans des logiciels? Quel en sera le retour sur investissement? Lorsque cela est mieux défini alors on a la définition du PLM.

Le concept de PLM s’appuie sur des modules existants

Le PLM est donc une réflexion haut niveau sur comment gérer toute l’information liée à nos produits, toute la valeur ajoutée intellectuelle de l’entreprise et son cycle de vie. Les entreprises, et en particulier depuis l’explosion de l’informatique et des données qui y sont liées, ont traité divers problèmes plus spécifiques bien avant que l’acronyme PLM devienne si populaire.

GED – Gestion Electronique des Documents (ou ECM en anglais)

La gestion électronique des documents avait, compte tenu de l’informatisation des entreprises, pris en compte les processus d’acquisition de documents, le classement de ces documents, leur stockage et leur diffusion.

BPM – Business Process Management

La modélisation et le pilotage de procédure d’entreprise permet d’automatiser des processus de l’entreprise. Cet outil n’est pas spécifique à une gestion de données intellectuelles de l’entreprise mais reste un outil majeur et incontournable de toute solution informatique aujourd’hui pour capitaliser les procédures, s’assurer de leur bon fonctionnement et connaître l’état et l’avancement de toute tâche dans l’entreprise à un instant T.

PM – Project Management

La solution de gestion de projet a pendant longtemps permis de réaliser de la planification plus ou moins avancée sans pour autant permettre de réaliser un lien direct avec le contenu du projet. Depuis quelques années cependant plus de solutions sont disponibles pour intégrer de la documentation, des outils de communication, etc…

PDM – Product Data Management

Pour certains c’est l’ancêtre du PLM, pourtant il n’en est rien. Le PDM a pour but de gérer des données de conception du produit, et ce, en se focalisant principalement sur la gestion de données CAO. Alors oui ça peu être plus large, gérer l’évolution d’une configuration, gérer des workflows de validation mais cela peut être aussi être plus restreint comme gérer simplement le Check-in et Check-out de structure CAO de produits. Encore une fois les frontières d’un PDM ne sont pas toujours claires et certaines de ses fonctions peuvent se retrouver dans la GED ou le BPM.

CM – Change Management

L’outil de gestion des modifications va permettre de réaliser toute la gestion de configuration et de manière plus générale faciliter la gestion des évolutions de l’entreprise autant dans ses produits que dans ses méthodes. Il doit permettre la gestion de matrices d’impact qui permettent d’évaluer les conséquences de tout changement dans la définition d’un produit voire dans tout autre élément, ou procédure de l’entreprise.

QM, Reporting, …

Enfin de nombreux autres outils existant principalement sous forme de tableurs peuvent aujourd’hui offrir une réelle valeur à un outil de gestion de cycle de vie de l’information des produits.

Les standards, la brique fondamentale qui crédibilisera le PLM

Quand on a tout ces outils qui existent, pourquoi s’obstiner à réinventer la roue et surtout comment prétendre que nous serons capables de réaliser des modules aussi performants que ceux des éditeurs qui ne se concentrent souvent que sur un seul de ces modules? Vous allez me dire que c’est un peu contradictoire avec la démarche de Prodeos qui intègre la solution Aras Innovator dans laquelle chacun de ces modules a été entièrement recréé. Oui c’est en partie contradictoire avec la démarche d’Aras, pas avec la démarche de Prodeos qui en tant qu’intégrateur propose le meilleur outil. L’outil parfait n’existe pas encore.

L’élément qui fera la différence sera l’application de standards. Si chaque éditeur de solutions assimilables à des modules PLM, base sa solution sur des standards (que ce soit les standards actuels ou des nouveaux standards établis par plusieurs éditeurs), alors on pourra créer des solutions PLM à la carte qui permettront de correspondre à chaque société.

En attendant, et pour en revenir à Aras Innovator, même s’ils ont recréé les briques principales tels que GED, CM et BPM, ils plébiscitent cependant l’utilisation de standards pour que de nouveaux modules soit aisément interfaçables avec leur solution. D’autres éditeurs vont il s’ouvrir à ce point pour favoriser ce genre de développements? Pour l’instant Aras a pris de l’avance, mais je ne serais pas étonné de voir des outils proches de Google prendre rapidement des parts de marchés sur le PLM grâce à leur ouverture technique.


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Vidéo – PDM vs PLM

Posted on June 25, 2010

Il est important de faire la différence entre PDM et PLM. Cette différence, si elle n’a pas toujours été claire au niveau des solutions informatiques et même au niveau des concepts, il convient de définir quelques principes (courte liste non exhaustive) qui définissent cette limite.

PLM, enfin sortir du bureau d’étude

Cette notion de sortir la gestion du cycle de vie du produit du périmètre souvent restreint au bureau d’étude est plus liée à des expériences professionnelles que j’ai pu avoir, plus qu’à une vérité sur la différence entre PDM et PLM. Malgré deux acronymes qui peuvent être proches, leur utilisation historique a fait apparaitre le PDM comme une surcouche de gestion de fichiers et de collaboration pour les projeteurs CAO. Certaines entreprises comme nos grands groupes français de défense et sécurité ont des ingénieurs dans leurs Bureau d’étude et des ingénieurs (souvent le triple voir plus) en dehors de ce bureau d’étude. Dans ce cas on appelle bureau d’études (mécanique, électronique, …) des receveurs d’ordre pour réaliser et concevoir des fonctions précises nécessitées par des équipes systèmes. Ce sont donc généralement ces bureaux d’étude qui ont les outils de CAO et qui se sont équipés d’outils PDM. L’arrivée du PLM doit permettre de passer à une nouvelle ouverture vers la totalité des ingénieurs et techniciens dans un premier temps pour collaborer sur les informations du produit puis à une population plus large selon le degré d’intégration de l’outil dans l’entreprise.

Une gestion de processus élargie

Alors quelles fonctionnalités trouve-t-on en plus dans un PLM? La principale fonctionnalité que l’on ne trouvait pas forcément dans un PDM c’est une gestion avancée de workflow. Pas simplement quelques workflows prédéfinis pour gérer ECO, ECN et autres processus clairement définis pour gérer l’évolution d’une configuration produit. L’intégration d’un réel moteur de workflows qui permet de consolider différents process de fonctionnement et de validation autour de l’information des produits réalisés. C’est cet outil qui est l’un des éléments les plus importants pour associer les gens à un projet PLM. Consolider rapidement quelques process clairement définis permet d’impliquer les gens et facilite l’intégration d’une solution PLM.

Attention PLM peut être un outil marketing pour vendre du PDM

Enfin, compte tenu de la croissance du nombre de conférences sur le PLM, l’usage de plus en plus récurrent de ce terme en fait un réel produit marketing. Ce terme est rapidement devenu un remplaçant au PDM, une sorte de PDM 2.0. On avait vu dans notre article sur l’étude de l’évolution de recherche de ces termes sur Google ( http://www.prodeos.fr/?p=450 ) que PLM devenait de plus en plus recherché alors que PDM était en perte de vitesse. Ainsi il faut prendre en compte le fait que l’acronyme PLM devient plus intéressant d’un point de vue marketing. Il faut donc se méfier de solutions qui s’appelleraient PLM mais qui, soit par leur modèle économique (restreint le périmètre de déploiement pour des questions de coût), soit par le manque de quelques fonctionnalités, empêcheraient la gestion à l’entreprise élargie et ne seraient que des PDM évolués sans atteindre le rôles d’un PLM.

La vidéo présentée ci-dessous présente quelques éléments de différenciation (en anglais)

Enfin comme précisé, cette liste n’est pas exhaustive et on peut retrouver plusieurs définitions de la différence entre PDM et PLM à travers les illustrations suivantes retrouvées sur le site http://plmtwine.com.

PLM vs not PLM

PDM vs PLM

PDM vs PLM

PDM vs PLM

PDM vs PLM

Modules PLM

Modules PLM

Yoann Maingon


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Vidéo Dev: intégration de 3dxml player dans Aras Innovator

Posted on June 17, 2010

smart 3dxml playerPlusieurs personnes sont venues vers nous pour nous indiquer que leurs fichiers 3dxml ne pouvaient être visualisés sous Aras Innovator. Il fallait en effet télécharger le fichier en local pour ensuite pouvoir le visualiser avec la visionneuse 3dxml player. De base, Aras Innovator est prêt pour visualiser des fichiers de visualisation spinfire (extension .3d). Il est donc nécessaire de rajouter l’adaptation pour intégrer la visionneuse 3dxml. Cette adaptation est un simple fichier html qui va chercher le fichier 3D requis sur le Vault et qui va appeler la visionneuse pour afficher le fichier. Ce fichier d’adaptation nous l’avons réalisé et nous le distribuons ouvertement sur notre site web www.prodeos.com, sur notre portail codeplex et prochainement sur la page “projects” d’Aras.com, Il faut par contre toujours télécharger et installer les visionneuses  des éditeurs de chaque format de fichier:

Avant de présenter la vidéo d’installation, voici la partie principale de ce fichier qui réside en un bloc javascript qui appelle la visionneuse:

<SCRIPT LANGUAGE="Javascript">
if (playerInstalled == 0)
{
alerts("3DXML not installed");
}
else
{
var file_url = QueryString("file_url").toString();
file_url = encodeURI(file_url);

WriteObject(
'<object type="application/x-3dxmlplugin" id="3DXMLPluginId" height="100%" width="100%"> ' +
'<param name="DocumentFile" value="' + file_url + '"> '+
'</object>'
);
}
</SCRIPT>

Voici donc la vidéo d’installation et d’utilisation de fichiers 3dxml dans Aras Innovator:


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Download Aras Innovator