Les 5 articles les plus lus sur Prodeos.fr au mois de septembre

Posted on September 30, 2010

bookmarks

Voici les 5 articles les plus lus sur ce blog au cours de ce mois de septembre qui s’achève (les articles, eux, ne sont pas forcément du mois de septembre. On remarque le retour du tutoriel d’installation d’Aras Innovator, publié en février, à la tête du top 5!):

  1. Aras Innovator : installer une solution PLM gratuitement
  2. (Preview Vidéo) Intégration Autocad – PLM Open Source Aras Innovator
  3. Ms Excess ou Ms Accel?
  4. Concepts PLM: quelques briques technologiques au service des données de vos produits
  5. Architecture IT PLM : Objectifs par bloc (1/6 Gestion de données)

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Architecture IT PLM : Objectifs par bloc (6/6 Conclusion)

Posted on September 29, 2010

6_6_blocs
Voici le 6ème et dernier épisode de cette série d’articles sur la description des blocs d’une architecture logicielle d’une solution permettant de supporter une démarche PLM, une démarche de gestion globale de l’information centrée sur le produit. Dans cet article je vais donc résumer en une ou deux phrases le rôle et l’objectif de chaque bloc avant de conclure sur cette structure et ses points critiques sur lesquels il va falloir que la communauté PLM (Editeurs, consultants, intégrateurs, utilisateurs…) appuie pour que l’innovation sur ce type d’outil accélère considérablement ces prochaines années.

Rappel des blocs: rôles et objectifs

Gestion de données

La gestion de données doit permettre de gérer les méta-données et les fichiers traités par la démarche PLM. Elle a pour objectifs d’être puissante, rapide et surtout de permettre une conservation de l’intégrité des données et de leurs liens.

Relire l’article sur la gestion de données

Interfaces

Les interfaces représentent la façade du logiciel, un élément déterminant dans l’acceptation du logiciel par les utilisateurs, élément capital de la réussite du déploiement d’un outil PLM. Son objectif est de permettre une visibilité claire et complète des informations et aussi offrir une rapidité d’accès à l’information recherchée.

Relire l’article sur les interfaces

Règles métiers et modèles de données

Les règles métiers et modèles de données sont l’identité fonctionnelle de l’entreprise. Ces éléments doivent être travaillés par les offres d’intégrateurs en collaboration avec les éditeurs pour apporter des solutions au maximum verticalisées tout en prévoyant une souplesse pour remplir l’écart avec les besoins exacts du client.

Relire l’article sur les règles métiers et modèles de données

APIs

La richesse en APIs et leur clarté est, et continuera d’être, une importante valeur ajoutée pour permettre l’intégration d’applications impactant l’information du produit.

Relire l’article sur les APIs

PLM Enabling Framework

Le PLM “enabling framework”, comme je l’appelle par manque de vocabulaire (et je m’en excuse), est la pièce maîtresse qui détermine la validité au long terme d’une solution aussi bien pour l’éditeur que pour les clients. L’environnement de gestion du cycle de vie du produit change, les règles, les normes, les tendances du marchés changent on ne peut pas prévoir tous ces changements, mais on se doit de founir une couche logicielle assez flexible pour les supporter.

Relire l’article sur le PLM Enabling Framework

Conclusion:

En guise de conclusion pour cette série d’articles, j’aimerais rappeler pourquoi ce découpage est si important. Le but de ce découpage est de rappeler quelles compétences sont nécessaires dans l’environnement de la gestion de cycle de vie du produit pour apporter une solution de qualité. Il est important que chacun puisse amener sa valeur ajoutée au bon endroit et que les différents intervenants des divers blocs communiquent pour être sûrs de pouvoir en fin de compte mettre en place un Lego logiciel cohérent, fonctionnel, robuste et évolutif. On a amélioré les processus de développement d’une application et de sa maintenance. Aujourd’hui l’enjeu est de permettre à l’administrateur du système de faire évoluer sa solution (règles métiers, modèles de données et interfaces) sans expertise sur le coeur du logiciel utilisé, et ce, sans impacter l’intégrité des données. Et cet enjeu doit pousser à redoubler d’effort sur le bloc “PLM Enabling Framework” qui sera un facteur clé dans la réduction des coûts de mise en place et de fonctionnement de telles solutions ouvrant enfin l’accès de solutions logicielles PLM à toutes les tailles et types d’entreprises sans limiter le choix et la qualité de customisation disponible chère aux industriels, cet outil gérant directement la valeur principale de croissance d’une entreprise: son innovation.

Magic

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Architecture IT PLM : Objectifs par bloc (5/6 PLM Enabling Framework)

Posted on September 27, 2010

5_6_blocs

Je gardais spécialement ce bloc pour pouvoir le traiter en dernier avant ma conclusion. Je le gardais car je pense que c’est aujourd’hui le point sur lequel les performances et  la capabilité des outils ne bénéficient pas des dernières technologies et d’un enseignement des outils PLM déjà réalisés. Et ceci est dû en grande partie à un désintérêt, à une méconnaissance ou peut-être aussi tout simplement à une stratégie qui risque de trouver ses limites dans les prochaines années.

Je remets pour rappel le découpage logiciel sur lequel se base cette série d’articles:

PLMBlocs_small

Flexibilité fonctionnelle

Je ne dis pas que les divers framework utilisés aujourd’hui par les éditeurs ont été mal conçus, je dis surtout qu’ils n’ont pas assez évolué. Il était important de partir avec un premier niveau pour implémenter les requis des industriels. Aujourd’hui le dictionnaire de ces besoins même s’il évolue, permet de capitaliser certains process, d’harmoniser certaines pratiques pour au final avoir une idée plus claire des besoins d’une solution PLM. Avec une vision claire des besoins techniques d’un tel dictionnaire il est possible de redéfinir des frameworks qui permettent de les implémenter simplement et qui permettent aussi de prévoir les évolutions futures de pratiques dans le cadre de la gestion de cycle de vie du produit.

objectifs:

  • Offrir une toolbox permettant une grande diversité de fonctionnalités à implémenter.
  • Permettre la conception du système avec un minimum de code et un maximum de conception visuelle type UML.

Flexibilité d’échelle

“Think Big, Start Small”. C’est en général la démarche que l’on préconise mais rarement celle qu’on applique. Pourquoi? Deux facteurs imposent une approche rapide de la totalité du déploiement. La démarche économique de l’éditeur qui à travers une communication et une démarche de vente accélèrent la signature de contrats calculés souvent plus sur des licences utilisateurs que sur un volume fonctionnel. Le deuxième facteur est technologique et consiste en un manque de capacité d’extension de l’application. Ainsi non seulement il faut penser grand (ce que l’on préconise) mais il faut aussi spécifier grand pour être sûr que chaque évolution ne soit pas bloquée par la précédente. Ce manque de flexibilité d’échelle transforme le “Think Big, Start Small”, en un “Specify Big, start deploying Small”. Ce qui est radicalement différent car on demande alors au gens de spécifier une solution extrèmement complexe sans avoir de vécu sur l’outil.

objectifs:

  • Permettre de définir un modèle de données restreint qui pourra servir de base pour la suite sans pour autant spécifier le système complet dès le début.
  • Proposer un modèle économique qui soit aussi facteur du périmètre fonctionnel couvert

Evolutivité

La question d’évolutivité rejoint en quelque sorte la question de flexibilité d’échelle que l’on a traitée plus sur son coté fonctionnel que sur son coté infrastructure (la flexibilité d’échelle au niveau de l’infrastructure est assez bien traitée et de nombreuses personnes travaillent dessus en cette periode de cloud et de virtualisation massive). L’évolutivité va être, je pense, à la base d’évolutions et d’innovations majeures de l’industrie du logiciel dans les prochaines années. C’est clairement un des points sur lequel les logiciels ont encore des lacunes. On a amélioreé les outils pour que les logiciels soient développés de plus en plus rapidement, mais qu’en est-il des modifications?  Faire évoluer un modèle de données dans le temps amène de nombreuses questions par rapport à l’intégrité des données, le stockage d’informations structurées de manières différentes dans le temps pour représenter des objets quasi identiques…

objectifs:

  • Permettre la modification du modèle de données en automatisant les systèmes de vérification de conflit
  • Faciliter l’évolution des interfaces et des attributs des objets implémentés.

Transparence

Enfin, pour permettre d’avancer sur les sujets précédents il est important d’avoir des solutions qui permettent une transparence du modèle de données, des processus du framework et de la couche applicative développée sur cette base. Favoriser la capacité à tout moment de visualiser clairement l’application développée. Permettre aux blocs APIs, Interfaces, processus métiers de s’interfacer plus simplement. Peut-être faut il aussi un nouveau format de description d’une application? Partir de l’acquis d’EXPRESS, d’UML , Merise, etc… pour trouver un format qui soit plus lisible?

objectifs:

  • favoriser la lecture du modèle de données et des processus métiers
  • permettre un accès transparent et standardiser par les APIs

C’est donc sur ce bloc que j’encourage un plus grand nombre de personnes du logiciel à s’y intéresser car il y a sans aucun doute de puissantes solutions qui devront voir le jour ces prochaines années et qui peuvent prendre de court les éditeurs actuels pour qui, une remise en question du framework applicatif est excessivement lourd. Je travaille personnellement dessus, n’hésitez pas à venir discuter de ce sujet avec moi. Cette démarche doit mélanger des profils techniques sur les technologies logicielles pertinentes et des profils plus fonctionnels avec une sensibilité techno pour favoriser la communication des besoins pour remplir les objectifs précédemment cités pour le PLM.

Je concluerai cette série dans le prochain article. Et je produirai un livrable par la suite dans la démarche de capitalisation des écrits de ce blog.

Yoann Maingon


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

L'application du Week-end : Help&Web

Posted on September 25, 2010

Help&WebJe fais rarement de la publicité dans ce blog pour d’autres produits qu’Aras Innovator, mais j’ai récemment reçu un commentaire par email qui nous félicitait de la qualité de la documentation du connecteur Autocad pour Aras Innovator (téléchargeable en s’enregistrant sur www.prodeos.com). Donc avant de poursuivre notre série sur les blocs de l’architecture IT du PLM, je me permets la présentation de cet outil de génération de documentation.

Lorsque l’on développe un logiciel il est important d’avoir une documentation claire et propre pour mettre l’utilisateur dans de bonnes conditions d’apprentissage. Je ne suis pas un expert sur le marché des applications qui permettent de réaliser de la documentation. Mais j’ai pu naviguer à travers diverses offres qui me paraissaient souvent excessivement chères pour réaliser un fichier .chm. Remarquez je n’ai pas essayé de le faire avec Word.

Je veux donc présenter aujourd’hui le produit que nous utilisons chez Prodeos. Il s’agit du logiciel Help&Web. Il est gratuit pour les particuliers et seulement à 100 euros pour les professionnels (50 euros pour les licences supplémentaires). Autant dire que dès les premières utilisations nous n’avons pas hésité longtemps pour en acheter une licence.

Ecran d’édition:

HelpWeb_1

.chm résultant:

HelpWeb_2

La capacité de faire des copier/coller des captures d’écran nous permet d’aller vraiment vite pour réaliser des documentations de qualité. L’outil permet en plus des exports vers un site web, vers du format RTF, vers un document pdf, le tout avec une capacité de customisation impressionnante.

Vous pouvez donc le télécharger gratuitement pour un usage privé : Help&Web

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Architecture IT PLM : Objectifs par bloc (4/6 APIs)

Posted on September 24, 2010

4_6_blocs
Abordons maintenant un sujet qui est au coeur des enjeux du PLM, l’interopérabilité des systèmes à travers la mise à disposition, entre autres, d’APIs (Application Programming Interface). On parle souvent de l’Open Source pour ses capacités d’ouverture. Malgré le positionnement de Prodeos sur l’Open Source, j’ai toujours trouvé ce constat généralement faux. Cela dépend en fait de quelle ouverture on parle. Si on parle de l’ouverture du code pour que n’importe qui puisse le modifier comme il le désire, alors oui l’Open Source offre cette ouverture aux spécialistes qui sauront mettre les mains dans ce code. Si par contre on parle d’ouverture pour s’interfacer avec cet outil, pour créer une intégration d’un autre outil, alors là, je pense que les outils sous licence classique sont en général plus ouverts et plus simples d’approche. Le meilleur exemple pour moi c’est Excel (On en revient toujours à Excel !). Il est nettement plus simple d’approcher l’API de Microsoft Excel que celle du tableur d’OpenOffice.

Les APIs favorisent l’Open Modèle

En général quand je m’interesse à une solution logicielle pour l’intégrer dans un environnement plus conséquent c’est principalement parce que cette solution réalise une opération fonctionnelle qui va apporter une réelle valeur ajoutée. Ma réflexion est plus de développer un système avec des briques fonctionnelles valides plutôt que de plonger dans le code de chaque solution que je veux intégrer. Les APIs sont donc les premiers éléments que je regarde dans une solution. Sont-elles payantes? Si oui, à quel prix? Le modèle économique de la solution influe directement sur son ouverture. Les APIs se basent-elles sur des standards? Autant de questions qui me permettront d’évaluer la simplicité d’intégration de la solution.

L’exemple le plus récent pour Prodeos, est le développement en cours d’un connecteur avec la solution CAO SpaceClaim. La solution est distribuée avec une API. Cette API est clairement documentée et vous présente directement comment les objets sont liés entre eux dans leur solution.

API_ModelSpaceclaim

Il suffit ensuite de s’exercer à travers les exemples de la solution et il devient alors possible de manipuler SpaceClaim et dans notre cas de l’interfacer avec Aras Innovator pour fournir une intégration PDM légère pour profiter ensuite des capacités de PLM d’Innovator.

Premier exemple:

Objectifs des API:

  • Fournir une documentation de qualité
  • Exposer des interfaces proches des standards
  • Proposer un modèle économique adéquat pour favoriser l’intégration avec d’autres solutions et permettre la création d’offres packagées.

Ce dernier point est un élément sur lequel les éditeurs doivent évoluer en termes de modèle économique. On voit typiquement qu’Autodesk a un programme de développeurs (l’Autodesk Developper’s Network) qui met à disposition tous les outils Autodesk et un support au développement. L’adhésion à ce programme demande juste un apport financier alors que le même réseau du coté de Solidworks demande d’apporter une référence client. A méditer…

Dans le prochain article nous aborderons enfin le point, qui je le pense, est celui qui nécessite le plus d’innovation: PLM Enabling Framework.


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Architecture IT PLM : Objectifs par bloc (3/6 Règles métiers et modèles de données)

Posted on September 21, 2010

3_6_blocsSuite à l’étude des interfaces, nous allons passer de l’autre côté de l’écran pour analyser les règles métiers et modèles de données. Ce bloc est l’objet d’un grand nombre de discussions aujourd’hui. C’est lui qui verticalise une application pour une activité donnée. C’est lui qui doit être l’image de la gestion du cycle de vie de produit de l’entreprise qui s’en équipe. L’étude de ces règles métiers arrive aujourd’hui à un stade où, si l’on veut que le PLM s’étende de plus en plus aux PME, des bonnes pratiques doivent être définies pour faciliter l’intégration de nouveaux outils informatiques pour gérer cette démarche PLM.

Verticaliser contre Flexibilité

Il y a un débat qui revient souvent sur ce besoin de verticalisation (surtout à travers les blogs sur le sujet qui par manque de capitalisation reviennent souvent sur les mêmes sujets, c’est en effet le défaut du blog). Ce débat confronte en général verticalisation et flexibilité. Faut-il verticaliser les applications pour fournir aux entreprises une solutions qui “colle” directement à leurs besoins? ou fournir des solutions communes mais très flexibles qui permettent à l’entreprise de répondre rapidement à leurs besoins? Malgré les débats, il n’y a pas d’économie à faire sur l’une des deux options. La problématique la plus importante pour un éditeur est comment faut-il qu’il interagisse avec ses intégrateurs impliqués chaque jour dans ce souci de verticalisation en étant au plus proche des utilisateurs. Offrir une grande flexibilité et une ouverture doit être l’objectif de l’éditeur pour permettre au intégrateurs de capitaliser leurs intégrations et offrir des verticalisations de l’outil.

Objectifs:

  • Apporter une flexibilité importante pour permettre, quelque soit la verticalisation de base offerte par l’outil, de coller aux spécificités de l’entreprise.
  • Offrir des verticalisations de l’outil pour réduire le gap d’adaptation de l’outil et permettre aux PME de bénéficier de best practices.

Modèles de données  et Standards

Ce bloc est avant tout composé d’un modèle de données. Le contenu en est ensuite alimenté à travers des règles métiers. Il est donc important que ce modèle de données soit clair et qu’il puisse être communiqué au sein des architectes du système d’information de l’entreprise. Dans ce cadre, au lieu de réinventer un modèle de données par client ou par solution éditeur, il est préférable d’utiliser des modèles de données définis par des standards (encore faut-il que ces standards soient abordables). Ainsi on facilitera la communication inter-entreprise et inter-systèmes d’information que l’on sait primordial tant les programmes industriels intègrent une quantité impressionnante de sous-traitants.

voir par exemple http://en.wikipedia.org/wiki/ISO_10303

Objectifs:

  • Rendre les standards plus abordables pour que leurs concepts soient compris et enseignés.
  • Utiliser les standards dans les solutions PLM

PLMLab

Une des réponses sur ce point est pour moi toute trouvée. Le PLMLab qui devient une association est typiquement le lieu ou l’on va discuter de ces problématiques. Une structure rassemblant, en français, des spécialistes de problématiques importantes voir primordiales du PLM telles que la gestion de configuration, permettra d’avancer sur ces modèles de données, d’offrir une meilleure compréhension du PLM et facilitera ainsi l’approche des PME vers des solutions supportant leur stratégie PLM. Vous trouverez ici le compte rendu de la première réunion.

Dans le prochain article nous poursuivrons notre étude d’interopérabilité à travers le besoin d’ouverture des API des différents outils composant l’environnement logiciel d’une démarche PLM.

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Architecture IT PLM : Objectifs par bloc (2/6 Interfaces Homme-Machine)

Posted on September 16, 2010

2_6_blocs

Suite au premier article sur la gestion des données, nous poursuivons aujourd’hui notre description des blocs d’une architecture logicielle d’une “solution PLM” par l’analyse des besoins et objectifs en interface homme-machines. Cet élément concerne aussi bien l’aspect graphique et la logique ergonomique des logiciels développés que les divers supports proposés, PC, tablettes, PDA, etc…


Interfaces Homme-Machine

Interface logicielle

sap001L’interface logicielle est souvent un des éléments qui va être clé dans la productivité que va vous offrir tel ou tel outil informatique. Pour l’évaluer on peut par exemple compter le nombre de clics qu’il faut effectuer pour réaliser des opérations courantes. On peut chronométrer des personnes à l’usage de l’outil. Cependant lors de la sélection d’une solution, il faut être très vigilant et se rendre compte que certaines interfaces peuvent faire peur au premier abord et se révéler extrêmement efficaces à l’usage. Je veux prendre l’exemple de SAP principalement. Toute personne qui utilise pour la première fois SAP se trouve face à une interface monotone, dans laquelle elle ne trouve pas simplement les menus dont elle a besoin. Cependant on se rend compte après quelques semaines que les personnes, grâce à l’usage de transactions effectuent leurs différents travaux et naviguent rapidement dans la solution. Un autre bon point de cette solution, et que l’on retrouve chez Aras Innovator, c’est l’uniformité des écrans. On retrouve, selon la configuration apportée lors de l’intégration, des environnements qui se ressemblent que l’on traite un fournisseur ou un article.

Objectifs:

  • Permettre un accès rapide aux opérations courantes
  • Garder des jeux d’icônes cohérents. (avoir les mêmes images pour les mêmes fonctions d’un écran à l’autre)
  • Permettre une gestion avancée de l’affichage en fonction des droits utilisateurs.
  • Permettre de n’afficher que les champs à remplir
  • Conserver des interfaces métiers

Supports matériels

Tablet_PC-HP-TC1100archos-9-pc-tablet-1Avec l’arrivée d’un marketing important sur les formats tablettes et smartphone, les modèles économiques en présence permettent à un plus grand nombre de développeurs de proposer des applications. En effet les tablettes PC existent déjà  depuis quelques années. J’ai moi même eu à une époque un Compaq TC1100 qui péchait par son manque de puissance et d’application adéquates. Cependant aujourd’hui les problèmatiques d’ergonomie, de réduction d’utilisation du papier et les nouveaux modèles économiques aident leur éclosion. Une des problèmatiques PLM de base est de fournir la bonne information, au bon moment et à la bonne personne. Raison de plus pour multiplier les supports de cette information. La tablette évite toute installation d’un PC et facilite son utilisation dans des endroits contraints tels que des postes de production. Ou pour toute personne mobile dans une entreprise, auditeur… toute personne qui bien que se déplaçant doit continuer à être alimentée par, et à alimenter, le référentiel d’informations liées au produit. Par exemple il est apparu récemment une application pour IPAD qui permet d’avoir accès à une instance TeamCenter.

Il y a des chances, comme on l’avait vu pour l’Iphone, que les éditeurs de CAO et de solutions de gestion d’information d’entreprises viennent aussi proposer des applications pour plateformes mobiles.

Objectifs:

  • Limiter au maximum la dépendance au matériel (ou système d’exploitation) pour accéder aux informations du PLM
  • Favoriser la mobilité

Il y a beaucoup à dire sur les interfaces et beaucoup d’avancées sont réalisées ces jours-ci. Cependant, là n’est pas la problèmatique numéro 1 du PLM. Dans le prochain article nous nous en rapprocherons petit à petit en abordant les “modèles de données et règles métiers”.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Architecture IT PLM : Objectifs par bloc (1/6 Gestion de données)

Posted on September 14, 2010

1_6_blocsJe reviens aujourd’hui sur l’article publié le 18 août sur la proposition d’une architecture IT du PLM, afin de préciser les objectifs de chaque acteur dans cet environnement. J’attache beaucoup d’importance, pour des solutions aussi complexes que le PLM, à ce que chacun travaille sur son métier, chacun apporte son savoir faire là où il aura le plus de valeur ajoutée. Alors attention je ne dis pas qu’il ne faut pas se mêler des affaires des autres. Au contraire, il faut une forte interaction entre les différents métiers pour être sûr qu’au final on obtient un produit cohérent. Mais alors qu’aujourd’hui les éditeurs vendent, technologies, modèles de données et même du conseil, je pense qu’il est nécessaire pour que le marché se libère et que les solutions s’améliorent que l’on sépare chacun de ces éléments.

Repartons donc du diagramme ci-dessous des blocs principaux d’une solution PLM. (Encore une fois cette décomposition peut-être contestée pour évoluer). Nous allons à travers une série de 6 articles aborder les objectifs des blocs dans l’ordre suivant:

  1. Gestion de données
  2. Interfaces homme machine
  3. Règles métiers et Modèle de données
  4. APIs
  5. PLM Enabling Framework
  6. Conclusion

PLMBlocs_small

Gestion de données

Base de données

Dans le domaine des bases de données les solutions ont l’avantage d’être clairement définies et ne s’étalent pas sur d’autres éléments de l’architecture présentée ici. Ces systèmes de gestion de base de données peuvent se présenter comme une boite noire, mettant à disposition un dictionnaire pour interagir avec elles.

Objectifs:

  • vitesse d’accès aux données
  • capacité d’accès multi-sites
  • intégrité dans le temps
  • simplicité de configuration (ne pas avoir besoin d’un database admin pour maintenir sa base)
  • Sécurité, protection des données

Gestion de fichiers – Coffre-fort

Bien que la gestion des fichiers peut-être réalisée dans la base de données directement (type Sharepoint) je ne pense pas que cela aide à la compréhension de la distinction Meta-données/Fichiers. Après, j’ai sûrement tort sur le point de la performance. Comme la base de données, la gestion de fichiers doit être une boite noire qui offre un dictionnaire de propriétés et méthodes pour permettre un accès multi-site et haut débit aux données qui pour certaines demandent de grandes performances réseaux (ex: modèles CAO).

Objectifs:

  • vitesse d’accès aux données
  • capacité d’accès multi-sites
  • méthodes de réplication pour mettre les fichiers disponibles au plus prêts de leurs utilisateurs.
  • intégrité dans le temps
  • simplicité de configuration (ne pas avoir besoin d’un database admin pour maintenir sa base)
  • Sécurité, protection des données

Sur ce point j’aimerais juste attirer l’attention de développeurs sur le projet actuel de google qui offre des accès Beta pour développer des applications. Ce projet s’appelle Google Storage for developpers. Il permet de développer des applications qui accèderont à des fichiers de taille importante, hébérgés sur le cloud google. Sûrement un élément intéressant à investiguer. Chez Prodeos nous avons déjà reçu notre clé de développeur. Un PDM online pour SpaceClaim à venir?? could be…

Prochain épisode :  les objectifs du bloc “Règles métiers et modèles de données”

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(Vidéo) Tutoriel Installation Integration Aras PLM / Office

Posted on September 9, 2010

InstallOfficeSuite aux deux précédentes vidéos sur l’intégration de la solution PLM Aras Innovator dans Microsoft Office et sur l’utilisation de modèles de documents, je propose aujourd’hui une vidéo de présentation de l’installation de cette intégration. La page d’installation d’Aras Innovator ayant été jusqu’à aujourd’hui la page la plus visitée sur ce blog. Il est intéressant d’avoir une présentation de chaque installation d’éléments que nous développons. Et ce, d’autant plus que comme vous le verrez sur cette vidéo l’installation est très simple. Il ne suffit que d’utiliser l’utilitaire d’import mis à disposition d’Aras Innovator sur la page de projets de la communauté.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Vidéo: (Ms Office – PLM) – Gérer des modèles de documents

Posted on September 7, 2010

Office PLM ArasVoici une nouvelle vidéo présentant en français la gestion et l’utilisation de modèles de documents avec Aras Innovator et la nouvelle version de notre connecteur.

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(vidéo) ACE 2010 – Communicating for User Adoption

Posted on September 6, 2010

PresentationApparemment les vidéos de l’intervention de Doug de Basic Research sont très demandées. Ainsi Aras en a posté une nouvelle sur la communication à réaliser pour favoriser l’acceptation d’une nouvelle solution par les utilisateurs. Doug appuie sur le fait que la simplicité des interfaces de configuration d’Aras Innovator permet par exemple de créer le formulaire avec les utilisateurs, évitant ainsi une multitude d’aller-retour entre les utilisateurs et l’équipe de développeurs. En ce qui concerne la modélisation de données, il fait le lien avec le tableur qui pour moi est souvent le point de départ. Typiquement un des premiers éléments que je cherche à avoir dans une entreprise c’est les feuilles Excel. Le but, dans ce besoin d’acceptation des utilisateurs, étant de fournir un environnement qui les rapproche de leur gestion Excel.

Yoann Maingon


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Ms Excess ou Ms Accel?

Posted on September 3, 2010

Microsoft AccelDepuis quelques années l’idée me trottait dans la tête et récemment en échangeant sur le sujet et en essayant d’expliquer mon besoin, la vision de l’outil que je veux présenter ici s’est largement éclaircie.

Cet outil c’est un peu le fil rouge de ma réflexion sur le PLM orienté PME/TPE. Les entreprises pour lesquelles la marche du PLM est trop haute. Trop haute en termes de coûts, d’organisation,etc… Je parle donc de toutes ces entreprises qui gèrent encore un grand nombre de données techniques à travers divers fichiers Excel ou même les entreprises bloquées sur des bases access qui peuvent être devenues des usines à gaz au fil des évolutions.

Cet outil c’est l’intermédiaire entre Microsoft Excel et Microsoft Access. Donner à Excel la capacité de créer rapidement un environnement de base de données relationnelle où chaque Worksheet serait une table.

Excess tabs

Jusque là on est déjà capable de réaliser ces onglets. L’évolution nécessaire se trouve je pense dans deux éléments:

  1. Une gestion relationnelle de ces tables: être capable de définir quelles sont les tables liées à “Requis” et par quelle colonne ou propriété.
  2. Le Treegrid: c’est le rassemblement d’une arborescence et d’un tableau. Alors oui il y a déjà une option “regrouper” dans excel, mais elle ne permet pas la gestion de noeuds. (exemple de treegrid en javascript: http://dhtmlx.com/docs/products/dhtmlxTreeGrid/)

Ci-dessous je me suis permis d’imaginer l’outil que cela donnerait. Il faut rajouter à cela un menu contextuel qui permettrait sur click droit sur une ligne de pouvoir sélectionner “Ajouter un Testresult”

Microsoft Excess

Alors peut-être qu’un tel outil existe déjà. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le mentionner en commentaire. Combien de fois démarrez vous un classeur excel et vous vous trouvez face à ce manque de gestion de tables relationnelles simples? Ou de quelle manière répondez vous à cette problématique?

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Les 5 articles les plus lus sur Prodeos.fr au mois d'Août

Posted on September 1, 2010

bookmarks

Voici les 5 articles les plus lus sur ce blog au cours du mois d’août qui vient de s’achever (les articles, eux, ne sont pas forcément du mois d’août. On remarque que le tutoriel d’installation d’Aras Innovator, publié en février, est encore dans le top 5!):

  1. in English: Simple PLM video to extend PLM awareness
  2. Un « Ms Access-like » pour supporter une démarche PLM?
  3. PLM info : un nouveau site d’information sur le PLM
  4. Google Wave est « enfin » abandonné
  5. Aras Innovator : installer une solution PLM gratuitement

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Download Aras Innovator