Le PLM, élargir la réflexion à tous les secteurs?

Posted on August 6, 2010

Social networkQuand on parle de PLM aujourd’hui dans l’industrie “mécanique”, on pense très rapidement aux trois grands éditeurs de solutions PLM (Dassault, PTC, Siemens) puis, ceux qui connaissent un peu plus le marché penseront aussi à Arena, Assetium (Audros), Lascom, Aras,… (n’hésitez pas à m’en citer d’autres avec des liens en commentaires). Cependant ce qui m’étonne toujours, et que j’ai déjà évoqué dans les premiers articles de ce blog, c’est le fait que dans d’autres domaines d’activités, quand on vous parlera de PLM, les personnes auront une bonne idée (propre à leur domaine certainement) de ce que cela représente mais par contre, ils auront une toute autre liste de fournisseurs de solutions logicielles.

Pour citer typiquement l’industrie de la mode, c’est un domaine qui, compte tenu des délais à minimiser entre les premiers croquis et la mise en rayon, a dû s’équiper technologiquement pour accélerer tous ses processus. Il suffit de rechercher “Fashion PLM” sur google pour s’apercervoir qu’on ne retrouve pas du tout les mêmes éditeurs en premiers résultats. On se rend compte en plus que dans ce domaine il y a beaucoup plus de solutions web, on-demand, proposées.

Enfin un autre domaine dans lequel la gestion de cycle de vie du produit doit être très précise, c’est l’édition de logiciels. Malheureusement ils lui ont donné un nom différent: ALM (Application Lifecycle Management). On a déjà parlé dans ce blog du type de lien qu’il pouvait y avoir entre ALM et PLM, mais la discussion était plus de prendre le meilleur de chaque solution entre PLM d’édition de logiciel (ALM) et le PLM “classique”, pour permettre d’offrir une solution plus polyvalente.

Ma conclusion, qui est en fait une question, est donc la suivante: tous ces logiciels (et j’oublie sûrement d’autres domaines qui ont des solutions logicielles spécifiques pour leur PLM) ont pour but de permettre une collaboration, gérer des processus d’entreprise, gérer de l’information, permettre la co-conception… Ils ont donc une probématique commune avec, sur une couche supérieure, des méthodes de gestion spécifique à chaque industrie, liées à la complexité des produits réalisés. N’y a t’il pas un besoin de travailler sur la science de la gestion du cycle de vie d’un produit et ce quelque soit le type de produit réalisé? Ceci permettrait t’il de rassembler plus de monde sur la problématique PLM, diluer un peu plus l’impact des plus grands éditeurs?

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Download Aras Innovator