Vidéo: Intégration Ms Office – PLM – V2

Posted on August 31, 2010

Office PLM ArasJ’avais déjà posté une vidéo concernant l’intégration d’un ruban Ms Office pour assurer la connexion avec Aras Innovator. L’intégration avait une qualité qui est devenue un défaut pour la stabilité de l’outil. On utilisait des activeX pour permettre d’ouvrir les applications office depuis Aras Innovator. Ces fonctionnalités demandaient de baisser le niveau de sécurité d’Internet Explorer pour accepter le lancement de ces activeX. Cette intégration a tout de même été téléchargée plus de 100 fois (voir encadré). Et les quelques retours nous ont permis de packager la solution dans une nouvelle version.

downloadmsoffice

Cette nouvelle version ne fonctionne pas avec l’utilisation d’activeX. L’application Office n’est donc plus démarrée depuis le navigateur mais la robustesse de la solution est ainsi optimisée. Un indicateur a aussi été rajouté dans le ruban pour savoir à tout moment si le document que vous visualisez est géré par Aras Innovator. Enfin il vous est possible de créer un document Aras Innovator à partir des applications Office.

Ruban PLM Microsoft Office

J’ai rajouté à la fin de la présentation de l’intégration, une petite explication sur le fait qu’avec Aras Innovator et cette intégration Office, vous pouvez lancer une instance sur un nombre limité de personnes (un département, ou une équipe) pour gérer vos projets et les documents qui y sont liés. Et ce pour quelques heures d’installation mais sans investissement.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Collection de vidéos d'animation liées à la gestion de données

Posted on August 26, 2010

youtubeLa semaine dernière j’ai présenté la première vidéo en stopmotion que nous avons réalisée pour présenter le concept de PLM, cette vidéo est disponible sur la page d’accueil de notre site institutionnel. Hier Oleg Shilovitsky, sur son blog Beyond PLM a rédigé un article sur le fait que les présentations réalisées sur le PLM étaient en général assez ennuyantes et remplies de termes plus abstraits les uns que les autres ne permettant pas aux potentiels clients de s’identifier aux problématiques présentées.  C’est exactement dans ce sens que nous avons démarré notre série de vidéos qui on l’espère s’allongera rapidement. Aujourd’hui j’ai voulu présenter quelques vidéos qui ont pu nous inspirer tout en restant sur le sujet de la gestion et de l’analyse de données.

Je trouve cette vidéo d’une qualité superbe. Elle fait partie d’une série de vidéos de Microsoft pour présenter son produit Microsoft Pivot.

Encore plus proche du sujet proposé par ce blog, je l’ai déjà présentée dans un ancien article, cette vidéo présente quelque chose de très concret, facile à comprendre pour un travail qui va surtout produire de la documentation et des standards.

Les deux vidéos suivantes présentent des outils que j’utilise tous les jours et dont les vidéos (au moins pour Dropbox) m’avaient encouragé à les tester.

La vidéo suivante fait partie d’une liste de vidéos (apparemment ils sont aussi à l’origine de la présentation de Dropbox) de présentation. Vous pouvez les retrouver sur youtube en tappant: “in plain english”.

Je termine enfin par le contre-exemple. Il ne suffit pas d’avoir des choses qui bougent en utilisant du flash. Cette vidéo se veut rafraîchissante mais ne fait que présenter du texte et n’aide donc pas à la compréhension. Dommage.

Pour conclure, je dirais que le budget peut en effet clairement aider à créer une vidéo qui propose une qualité graphique permettant de modéliser simplement des problématiques pour les personnes qui la visionneront. Cependant deux éléments sont essentiels, le scénario doit présenter une cohérence et s’assurer une présentation progressive des concepts traités et les objets graphiques utilisés doivent être explicites pour faciliter l’identification des éléments traités par la personne qui visionne la vidéo.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

le PLM c'est un peu comme l'Europe

Posted on August 25, 2010

PLMisEuropeFlagEn échangeant récemment avec Tom Gill à propos du PLM, je me rendais compte que dans la pluspart des discussions sur le PLM il y a toujours un surnombre de consultants PLM par rapport à de réels fonctionnels d’entreprises consommatrices de telles stratégies. La difficulté est souvent qu’en dessous d’une certaine taille d’entreprise il n’y a pas de Mr/Mme/Mlle PLM. Par contre il y a plusieurs responsables de département qui ensemble représentent le PLM.

Donc j’en suis arrivé à un moment à faire une comparaison entre le PLM et l’Europe sur quelques traits:

Il n’y a pas de monsieur PLM dans l’entreprise il y a des responsables de départements qui connaissent mieux leur besoin en PLM que leur direction elle-même.

On se rappelle les lamentations de l’américain Henry Kissinger “When I want to call Europe, I cannot find a phone number!”. En dessous d’une certaine taille d’entreprise, il n’y a pas de responsable PLM. Il y a des responsables pour chaque département qui va avoir besoin d’interagir avec l’outil et qui va savoir comment le PLM doit être intégré pour son besoin. Et il y a en général un DSI qui maîtrise en général moins les besoins métiers précis. J’ai suivi récemment une discussion dans le groupe linked-in “Reinvent-IT” dans laquelle des DSI critiquaient le fait que les fournisseurs de solutions les évitaient pour accéder directement aux utilisateurs ou aux Directeurs. Le problème avec le PLM c’est que le besoin est souvent ressenti par les utilisateurs sans être simplement défini à leur DSI. Et contrairement à des solutions plus spécialisées il me semble difficile de faire sans le DSI. J’avais donc alors proposé dans la discussion que le PLM peut-être une démarche pour remettre en valeur leur position dans l’entreprise.

Le PLM c’est faire travailler ensemble des éléments qui parlent des langues différentes

Sur ce point, en Europe on le présente clairement comme une fierté d’avoir nos spécificités régionales, nos identités, etc… Le problème (fonctionnel et économique, mais pas culturel) c’est que toute publication officielle doit se faire dans chaque langue officielle présente en Europe. En découle des délais et des coûts exceptionnels. Une des problématiques dans le PLM c’est justement ce besoin de faire travailler ensemble des domaines qui utilisent des logiciels créés avec des modèles de données différents et souvent avec peu de transparence et peu accessibles. D’où la nécessité de passerelles ou encore plus simplement l’utilisation de standards.

“Pourquoi appliquer une stratégie PLM, on a très bien vécu sans”

C’est une question qui peut très bien être mise en avant et qui est légitime comme elle l’est pour l’Europe. Le besoin de l’Europe est de se positionner comme un bloc au niveau d’autres grandes puissances. Le PLM, dans l’évolution de la vie de l’entreprise, a le même intérêt: supporter et améliorer l’innovation de l’entreprise qui aujourd’hui plus que jamais est un des principaux facteurs de compétitivité des entreprises.

Retrouvez la vidéo sur le défaut de cablage de l’A380: http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/EADS-autopsie-d-une-crise-europeenne-/2914364.html

En espérant que cet article ne subisse aucune analyse politique, il représente juste une courte liste de similitudes entre deux défis complexes.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

le PLM pour meilleur ami du contrôleur de gestion?

Posted on August 23, 2010

PLMforProductCosting
J’ai été amené récemment à envoyer un nouveau commentaire sur un des articles du blog d’Oleg (Beyond PLM) qui traitait de l’utilisation de fonctionnalités de types “Réseaux sociaux” et “web 2.0” pour favoriser la prise en main par les utilisateurs d’une telle solution. Dans mon commentaire je l’interpellais sur le fait qu’il avait réalisé un certain nombre d’articles sur le parallèle entre réseaux sociaux et PLM, et je pense qu’il y a certaines données économiques pour l’entreprise qui font qu’il est difficile de faire un lien entre ces deux mondes sur la question de l’adoption de tels outils par les utilisateurs. J’en suis donc arrivé à lui demander de faire plus souvent le lien avec des ERP pour avoir des solutions avec des budgets comparables. Et une des choses que les ERP font de bien, c’est la remontée de toutes les activités de l’entreprise dans le module de comptabilité pour gagner un temps précieux pour la réalisation de comptes de résultats, bilans et de leurs analyses.

Le contrôle de gestion

Une des données importantes qui doit être tirée de ces analyses, c’est l’étude de la profitabilité, selon les découpages nécessaires(cente de profit, produit,…). Et pour cela il vous faut faire correspondre toutes vos ressources (différentes charges, matières,…) avec vos produits (ventes). Alors vous allez me dire qu’en effet lister les charges et les produits c’est de la simple comptabilité. Mais ici on parle d’études découpées par produits. Pour prendre un exemple, il va falloir être capable de répartir sur vos différents produits le coût de la facture d’électricité de vos installations. Encore une fois, on ne voit pas forcément ce que vient faire le PLM dans cette histoire sachant que l’ERP favorise déjà largement la tâche du contrôleur de gestion à travers la capacité à fixer des clés de répartition pour chacun de ces coûts mutualisés.

Tirer l’avantage d’une stratégie centrée sur le produit

La complexité arrive quand on parle de gestion de projet et de R&D. Surtout compte tenu des projets transversaux qui font de plus en plus partie des organisations d’entreprises. La solution est malgré tout gérée en général à travers des feuilles de temps pour lequel un responsable remontera au contrôle de gestion l’affectation de chacune de ses ressources.  Pour faire maintenant le lien avec le PLM, cette stratégie a pour principal caractère de se centrer sur le produit. On devrait donc à travers les outils qui supportent cette stratégie être capable de lire dans tout le cycle  de vie d’un produit: ses ventes (produits) et les ressources qui lui sont attribuées (module de gestion de projet).

Je n’ai pas encore une vision claire de comment les processus PLM peuvent apporter une valeur ajoutée par rapport à la gestion actuelle réalisée à travers l’ERP. Mais il est certain qu’à partir du moment où l’on intègre une gestion de projet liée à des produits et avec une valorisation de l’utilisation des ressources, on peut sûrement faciliter l’analyse de profitabilité de chacun de ces produits.

ERP – PLM

Au risque de réveiller les querelles ERP-PLM. Pour moi il n’y a pas forcément de frontière. Chacun est composé d’éléments qui parfois se retrouvent dans l’ERP et le PLM. Le PLM est, on le rappelle, un concept de gestion tourné sur le produit et non un logiciel. Je réaffirme ci-dessous ma vision de l’interaction entre ERP et PLM dans l’environnement informatique d’une entreprise. (ERP pour le bilan financier et PLM pour le bilan intellectuel)

ERP_PLM

Vous pouvez retrouver ce schéma sur la page PLM de notre site institutionnel.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

100th post on Prodeos.fr – Article 100 sur Prodeos.fr

Posted on August 19, 2010

Warning: preg_replace() [function.preg-replace]: Unknown modifier 'p' in /var/www/minerva-plm.com/public_html/wp-content/plugins/subscribe2/classes/class-s2-frontend.php on line 225

Architecture IT PLM: préciser les métiers et compétences

Posted on August 18, 2010

CompetencesJe pense qu’il est extrêmement important de connaître l’architecture d’un environnement IT qui supporte la stratégie de gestion de cycle de vie du produit d’une entreprise. Cela permet entre autre de voir où se positionnent les éditeurs, intégrateurs, consultants, etc… On visualise ainsi mieux les enjeux économiques, les alliances possibles, les raisons de certains à fermer l’accès à leurs logiciels. Vous verrez différentes architectures de systèmes, voici la nôtre. Elle n’est liée à aucune solution logicielle, elle nous parait juste être un bon découpage des éléments d’une telle plate-forme informatique, permettant d’affecter chaque compétence en face de l’élément le mieux adapté.

Flower
cliquez pour agrandir

Il est important de comprendre cette structure pour réaliser la valeur de ce que chaque éditeur vous propose. Comme le disait Doug de la société Basic Research lors de l’Aras Community Event dans sa présentation, les solutions que l’on va vous vendre comportent en général déjà la partie “PLM enabling Framework” et les parties “PLM Data Model” et “PLM business Rules”. Le problème est que les process de conception des entreprises sont tellement différents qu’il faut à chaque fois reconcevoir ces deux blocs propres à l’activité de l’entreprise. Alors pourquoi vous vendre ces éléments? Principalement parceque c’est fonctionnel, on peut vous montrer des cycles de conception, et tout un tas de fonctions qui devront vous convaincre que l’outil répond à votre besoin. La force de la solution proposée va être dans la capacité de l’éditeur à défaire les blocs “Data Model” et “Business rules” du bloc “PLM enabling software”. Dans les prochains mois et prochaines années, ce que le client va vouloir savoir avant tout c’est le coût des blocs qui vont lui être propre. Combien de temps il va falloir passer à les réaliser, combien de personnes doivent travailler dessus, comment peut-on les modifier dans le futur…

Je parlais récemment du PLMLab qui devrait prendre le statut d’association,  je pense personnellement que le but d’une telle association sera de définir certaines bonnes pratiques et de discuter les standards applicables aux blocs “DataModel” et “Business Rules”. En fonction de ces besoins le but sera de créer un engouement chez d’actuels ou futurs éditeurs en leur disant “voila notre besoin fonctionnel, pouvez-vous réaliser un outil qui pourrait permettre de le supporter sachant que ce besoin évolue dans le temps et que le budget engageable par les entreprises pour de telles démarches serait de xy”

Pour parler de ce sur quoi nous travaillons, voila dessous les quelques diapositives d’Aras Innovator pour décrire leur architecture technique.

Aras Briefing -Mar.2010_3 Aras Briefing -Mar.2010_2 Aras Briefing -Mar.2010_1

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

in English: Simple PLM video to extend PLM awareness

Posted on August 16, 2010

Movie PLMThis is one of the article where i find the time to write it in both french and english. Our main issue in PLM is to get more people more actors, more developpers. And today when you see other software providers, and mainly working on google stuff or social tools, they make an animation video to easily explain a concept. So, at the beginning i wanted to try it. So for fun i started to make a stopmotion video in order to show what PLM is. And here is the result, it might be less dynamic than expected, but it’s the first one we make and that made us think about many other videos for which we expect the quality to become better every time.

C’est un des quelques articles pour lesquels je trouve le temps d’écrire en français et en anglais. Notre principale difficulté dans le PLM est d’amener plus d’acteurs dans ce domaine et plus de développeurs. Et aujourd’hui, quand on voit les autres éditeurs en vogue comme Google ou les éditeurs de réseaux sociaux, ils créent souvent des animations pour expliciter leurs concepts. Donc, j’ai voulu réaliser la même chose. Je me suis d’abord amusé à réaliser une vidéo en stopmotion pour présenter le PLM. Et voilà le résultat. C’est un peu mois dynamique qu’attendu, mais c’est la première d’une longue série j’espère. Pour des questions de voix, on a fait la vidéo en anglais mais on a rajouté un sous-titrage français.

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

L’ouvrage PLM du dimanche

Posted on August 15, 2010

BookKMJe suis tombé par hasard sur un ouvrage grâce à “Google livres” qui m’a permis d’en lire quelques paragraphes. Cet ouvrage présenté dans l’encadré ci-dessous porte donc sur le “knowledge management” dans le processus d’innovation. Compte tenu de son prix élevé (plus de 150$ neuf sur amazon.com + Import des USA), j’ai donc fait une recherche sur d’autres ouvrages sur la gestion des connaissances en entreprise. Il y a donc une grande quantité de livres sur le sujet, cependant, après avoir lu les extraits du livre ci-dessous et en comparant avec les résumés et présentations que je pouvais avoir d’autres ouvrages, je n’arrivais pas à retrouver ce lien entre gestion des connaissances et innovation que l’ouvrage de John de la Mothe et Dominique Foray semble traiter avec précision.

Extrait choisi:” Relatively new problems have forced the introduction of explicit forms of knowledge management. These involve the increasingly central role of innovation as a condition of business survival, and consequently, the growing importance of what we will refer to as the ‘capacity for innovation’.”

Cet ouvrage fera donc partie des lectures de rentrée (Google m’en ayant notifié la disponibilité à la bibliothèque de l’université de Paris Dauphine) et j’espère vous en rapporter le meilleur courant septembre.

N’hésitez pas à partager en commentaires vos meilleures lectures à ce sujet où même plus largement sur le PLM.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

PLM info : un nouveau site d’information sur le PLM

Posted on August 13, 2010

PLMInfoUn nouveau site d’information sur le PLM a été mis en ligne. Ce site exclusivement en anglais a pour but de rassembler un maximum de données de livres blancs réalisés sur des définitions d’éléments du PLM. La bonne chose est que ces éléments qui sont des références lorsque l’on se documente sur le PLM, il m’a fallu des heures de navigation sur internet pour les touver à l’époque où je cherchais ce type de renseignement. Aujourd’hui ils se retrouvent sur un même site et je pense que cela pourra faire gagner du temps à certains. On ne le cachera pas, le site a été réalisé et est maintenu par Aras corp, à qui on donnera le crédit de mettre à disposition un site assez explicite et clair sur le sujet. A nous, lecteurs de nous assurer que ni son usage ni son contenu ne soient détournés par la suite.

PLM1

Les sources principales d’Aras sont:

Je conseille particulièrement l’étude du coût de l’intégration d’une solution PLM provenant du site PLM Technology Guide:

PLMCost

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(Fr) Aras Innovator : Souscripteur / Open-User

Posted on August 11, 2010

list_soft_licenceComme on travaille principalement sur la solution Aras Innovator en ce qui concerne le PLM, et que la notion d’ “Enterprise Open Source” est un peu floue avec cette solution, je reproduis ici le tableau qui présente ce à quoi vous avez accès si vous utilisez la solution en tant qu’Open User (ce que l’on encourage à faire de toute façon dans un premier temps) et les bénéfices de la souscription, ou en d’autres mots: le business model d’Aras corp. Pour rappel on avait vu qu’à l’ Aras Community Event 2010, Mitek avait présenté son intégration d’Aras en tant qu’Open User et avait montré le fait qu’ils n’étaient en rien limités. Ils avaient par contre une solide compétence technique pour faire évoluer leur solution et l’intégrer avec leurs outils  (http://www.prodeos.fr/?p=898).

Aras Unlimited Self Service
Subscription Package
System
Upgrades
NEW BENEFIT
Upgrade Services – Learn More, Read the FAQ

(Including Customizations)
Software
Framework
Security Updates
Service Packs
Microsoft Certified Versions
Hot Fixes
Active Directory / LDAP
Single Sign-On Integration
Open Releases
Download

Download
Solution
Software
Access
Subscriber Solutions
Commercial Solutions
Community Solutions
Download

Download
Productivity
Software
Access
Solution Import Tool
Solution Export Tool
Data Load Tool
System Upgrade Tool
Vault Disaster Recovery Utility
Legal Software IP Indemnification
Documentation Integrated System Help
Productivity Software Guides
Installation & Configuration Guides
Customer
Support
Q&A Support Forums
Login

Login
myInnovator Support Portal
Login
Live Hotline Phone Support Unlimited
Dedicated Support Engineer
Developer Support
Escalation Management
System Optimization Support
Code Samples Comprehensive Open Source Only
Download
Training
&
Education
Aras Scheduled Sessions Unlimited Free
Attendance
Training Schedule
Standard Rate
Training Schedule
Standard OnSite Sessions Discounted Rate
More Information
Standard Rate
More Information
Custom OnSite Sessions
Consulting
Services
Deployment Services Discounted Rate
More Information
Standard Rate
More Information
Best Practices Process Reengineering
Data Migration Services
Systems Integration Consulting
Custom Software Development
Configuration Optimization Services

Quelques éléments de précision:

  • L’offre de mise à jour inclut la mise à jour de vos spécifiques. Il faut compter en plus les différents tests qualité lors de l’intégration de la mise à jour.
  • Les deux premiers niveaux de supports (enregistrement et solution de contournement du problème) sont réalisés par Prodeos
  • Aras a pour objectif de mettre en Ligne une Open Release annuelle et des services packs mensuels.

Personnellement je pense que le plus grand manque pour les “Open User” est l’outil de chargement de données. Cependant il ne m’étonnerait pas qu’un outil soit mis à disposition prochainement tant la demande est importante.

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Un “Ms Access-like” pour supporter une démarche PLM?

Posted on August 10, 2010

Warning: preg_replace() [function.preg-replace]: Unknown modifier 'p' in /var/www/minerva-plm.com/public_html/wp-content/plugins/subscribe2/classes/class-s2-frontend.php on line 225

Google Wave est “enfin” abandonné

Posted on August 9, 2010

GoogleWaveOverOn me connait pour être un grand amateur de toutes les technologies et les différents “labs” mis en ligne par google. Les développements techniques qu’ils réalisent, et l’ouverture de leurs solutions permettent à de nombreux développeurs de créer des applications riches, déployables facilement sur le cloud google et intégré à google apps (Gmail, Calendar, Google site, google Doc). Cependant, je n’ai jamais été fan du projet Google Wave. Ci-dessous vous pouvez voir les deux premières vidéos que j’avais pu regarder avant de recevoir quelques temps après une invitation pour utiliser google wave. Google après avoir annoncé la fin de la période béta et l’ouverture de google wave sans invitation et sans coût supplémentaire sur Google Apps, Google a récemment annoncé la fin de Google Wave, qui sera donc arreté définitivement à la fin de l’année.

Au début les deux principaux arguments que je comprenais de leur vidéo étaient:

  • le remplacement de l’email
  • La capacité de communiquer en temps réel

J’étais particulièrement étonné de voir à quel point ils appuyaient sur le fait qu’il était possible de voir en temps réel ce que tapait la personne avec laquelle vous discutiez. Je n’y voyais pas un grand intérêt autre qu’une simple satisfaction technologique de la part de google.

Ensuite, espérer remplacer l’email est une chose importante, c’est même remplacer un des quelques moyens de communication les plus actifs aujourd’hui = mission impossible. Surtout si pour une telle mission, vous ne montrez pas un réel engagement de google (le coucou des deux représentants de la Google Wave team ne m’ont pas convaincu). Au début il fallait faire des demandes d’invitation pour avoir accès au système. Ensuite une fois votre invitation reçue, vous pouviez inviter 10 autres personnes. Pas simple de remplacer ses emails si vous ne pouvez le faire qu’avec 10 personnes.

Le problème de leur observation initiale est qu’ils prennent l’exemple d’un email qui fait des allers retours entre deux personnes et qui ensuite est envoyé à une troisième personne et qui finit par évoluer en ayant 4 ou 5 personnes dans la discussion. Quel est le pourcentage de nos emails qui suivent ce chemin? Et dans l’autre sens maintenant, ai-je vraiment envie de lancer une “wave” pour juste envoyer un email de confirmation qui va me prendre une ligne?

Commencer la vidéo en annonçant vouloir remplacer l’email était risqué, le reste de la présentation n’annonçait rien de convaincant et mes tests ne m’ont pas fait changer d’idée sur la solution.

Le rapport avec le PLM? En fait google wave avec son aspect collaboratif avait lancé quelques bloggeurs dans l’analyse de cet outil dans un environnement PLM.

(http://plmtwine.com/2010/01/11/collaboration-trends-or-why-i-stopped-using-google-wave/)

Et j’avais même à l’époque été remonté contre ces articles qui parlaient de choses bien loin des concepts de base du PLM qu’on a besoin de résoudre.

Ma vision est que google wave n’est rien de plus qu’un outil de réunion sans visio conférence, un parmis d’autres. Tout dépend de votre besoin de voir votre interlocuteur taper son texte en temps réel, lettre après lettre…

L’icone de google wave va donc bientôt disparaître de mon bureau, sauf si certains veulent partager quelques parties d’échec…

Intégration d'un jeu d'échec dans une Wave

Intégration d'un jeu d'échec dans une Wave

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Le PLM, élargir la réflexion à tous les secteurs?

Posted on August 6, 2010

Social networkQuand on parle de PLM aujourd’hui dans l’industrie “mécanique”, on pense très rapidement aux trois grands éditeurs de solutions PLM (Dassault, PTC, Siemens) puis, ceux qui connaissent un peu plus le marché penseront aussi à Arena, Assetium (Audros), Lascom, Aras,… (n’hésitez pas à m’en citer d’autres avec des liens en commentaires). Cependant ce qui m’étonne toujours, et que j’ai déjà évoqué dans les premiers articles de ce blog, c’est le fait que dans d’autres domaines d’activités, quand on vous parlera de PLM, les personnes auront une bonne idée (propre à leur domaine certainement) de ce que cela représente mais par contre, ils auront une toute autre liste de fournisseurs de solutions logicielles.

Pour citer typiquement l’industrie de la mode, c’est un domaine qui, compte tenu des délais à minimiser entre les premiers croquis et la mise en rayon, a dû s’équiper technologiquement pour accélerer tous ses processus. Il suffit de rechercher “Fashion PLM” sur google pour s’apercervoir qu’on ne retrouve pas du tout les mêmes éditeurs en premiers résultats. On se rend compte en plus que dans ce domaine il y a beaucoup plus de solutions web, on-demand, proposées.

Enfin un autre domaine dans lequel la gestion de cycle de vie du produit doit être très précise, c’est l’édition de logiciels. Malheureusement ils lui ont donné un nom différent: ALM (Application Lifecycle Management). On a déjà parlé dans ce blog du type de lien qu’il pouvait y avoir entre ALM et PLM, mais la discussion était plus de prendre le meilleur de chaque solution entre PLM d’édition de logiciel (ALM) et le PLM “classique”, pour permettre d’offrir une solution plus polyvalente.

Ma conclusion, qui est en fait une question, est donc la suivante: tous ces logiciels (et j’oublie sûrement d’autres domaines qui ont des solutions logicielles spécifiques pour leur PLM) ont pour but de permettre une collaboration, gérer des processus d’entreprise, gérer de l’information, permettre la co-conception… Ils ont donc une probématique commune avec, sur une couche supérieure, des méthodes de gestion spécifique à chaque industrie, liées à la complexité des produits réalisés. N’y a t’il pas un besoin de travailler sur la science de la gestion du cycle de vie d’un produit et ce quelque soit le type de produit réalisé? Ceci permettrait t’il de rassembler plus de monde sur la problématique PLM, diluer un peu plus l’impact des plus grands éditeurs?

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(vidéo) ACE 2010 – Qques points sur la selection d’une “solution PLM”

Posted on August 3, 2010

PresentationMême s’il est vrai que la conférence d’Aras Corporation à Chicago date maintenant de quelques mois (début mai), un nouvel extrait d’une présentation d’un des clients d’Aras a été diffusé récemment sur la chaîne Youtube d’Aras. C’est donc Basic Research qui a réalisé cette intervention pour présenter leurs démarches de sélection d’un fournisseur de solution logicielle pour leur projet PLM. Dans leur présentation, il y avait deux types de critiques envers les solutions des éditeurs classiques. La première que nous n’approfondirons pas est celle des techniques commerciales de ces éditeurs qui dépensent d’importantes sommes dans cette phase d’avant-vente, sommes que le client supportera de toute façon. La seconde est pour nous beaucoup plus intéressante et est une des problèmatiques du développement marketing, commercial et technique des solutions PLM. Il présente le fait que techniquement, les solutions concurrentes d’Aras Innovator comprenaient une importante quantité de fonctionnalités supplémentaires qui intégrées dans un scénario bien défini en font une présentation d’un niveau nettement supérieur à la solution Aras Innovator. Cependant il s’était rendu-compte que ces fonctionnalités ne collaient pas exactement au besoin et que le coût d’adaptation de telles solutions était trop élevé.

C’est donc pour cela que cette présentation était importante pour nous, car il est vrai qu’Aras offre une telle flexibilité, que c’est le premier aspect que l’on veut communiquer aux potentiels utilisateurs. Cependant il est vrai qu’il est plus simple et plus concret de montrer un outil beaucoup plus verticalisé pour le besoin de l’interlocuteur.

Je recouperai ici rapidement avec une discussion récemment suivie sur Linked-in (groupe Re-Ivent IT) sur laquelle des responsables IT se posaient la question de la pérennité de leur fonction face à l’approche directe des vendeurs des solutions vers les fonctionnels de l’entreprise. Et bien je pense que lors de phases d’évaluations de solutions IT pour supporter une solution PLM, il faut s’assurer d’être accompagné à chaque réunion d’une personne du service qui gèrera l’infrastructure de votre système pour qu’elle puisse évaluer les coûts à moyen et long terme que la présentation commerciale en amont ne présentera pas tout simplement parce que le fournisseur ne connait pas la flexibilité nécessaire au prospect.

Nous intégrons ci-desous, les slides de la présentation.

View more presentations from Prodeos.
Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(Preview Video #3) Intégration Autocad – PLM Open Source Aras Innovator

Posted on August 2, 2010

ACAD_Innovator

Approchant du but, nous présentons une troisième présentation de notre encours de développement du connecteur entre Autocad et Aras Innovator. Le ruban d’autocad créé a évolué avec la possibilité de réinsérer dans un plan, un bloc que vous auriez auparavant exporté vers Aras Innovator. L’autre fonction que l’on a rajoutée, c’est la possibilité de créer un document Aras Innovator à partir d’Autocad. Nous avions eu une remarque sur le fait que la présentation du connecteur faisait peur quant à la complexité de la création d’un document. Notre réponse a donc été de rajouter une fonction qui, depuis Autocad, crée un document Aras Innovator en y attachant le fichier Autocad sur lequel vous travaillez.
Enfin, nous avons aussi rajouté la capacité de savoir si le document traité sous Autocad est géré par Aras Innovator ou non.

Nous lançons actuellement une phase de test avec notre partenaire solidPLM et nous devrions très prochainement représenter d’autres fonctionnalités de ce connecteur.

N’hésitez pas à nous poser plus de questions sur ce connecteur et surtout s’il y a des fonctions vitales que vous ne voyez pas sur la présentation et que vous voudriez voir apparaître, faites-le nous savoir et nous ferons le maximum pour les intégrer.

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Download Aras Innovator