Les 5 articles les plus lus sur Prodeos.fr au mois de Juillet

Posted on July 31, 2010

bookmarkVoici les 5 articles les plus lus sur ce blog au cours de ce mois de Juillet qui s’achève (les articles, eux, ne sont pas forcément du mois de juillet):

  1. Aras Innovator : installer une solution PLM gratuitement
  2. PLM = BPM + ECM + PM + CMII + … (if standards == true)
  3. Vidéo: Intégration Google Charts – Aras Innovator PLM Open Source
  4. (Preview Video #2) Intégration Autocad – PLM Open Source Aras Innovator
  5. CAD/CAO – PDM/SGDT – PLM/???

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Prodeos.fr dans le monde et toujours en français

Posted on July 30, 2010

Prodeos In FrenchLe Blog Prodeos.fr a été créé dans le but de communiquer, d’échanger, de débattre sur le PLM et ses sujets connexes. L’Open Source est révélé à deux niveaux chez Prodeos. Sur un niveau logiciel, ce sont les sources mises à disposition sur notre portail CodePlex, sur le niveau des concepts PLM nous exprimons aussi l’Open Source à travers le but collaboratif de nos discussions pour permettre de mettre à disposition de nos lecteurs des points de vue divers.

Alors que nous avançons sur la traduction en Anglais de notre site institutionnel http://www.prodeos.com, nous n’avons pas l’intention de passer ce blog en anglais. Par la taille et le modèle économique de Prodeos, nous nous adressons aux entreprises françaises, de la TPE aux grands comptes, et notre but est de vulgariser un maximum de concepts du PLM pour que ce type de démarche ne soit plus une stratégie réservée aux grands groupes et pour que les TPE et PME ne soient plus simplement des acheteurs de solutions, qu’elles maîtrisent les problèmatiques d’une stratégie PLM avant d’acquérir une solution qui la supportera.

Nous recevons des messages de temps en temps de non-francophones nous indiquant que notre blog devrait être en anglais, et nous sommes convaincus que si nous le faisions, nous multiplierons par 10 le nombre de visiteurs journalier. Cependant ça n’est pas notre but, nous sommes un des rares Blogs traitant de ce sujet en français sur le web (vous pouvez aussi visiter le “journal PLM d’Hervé Menga”) et espérons conserver votre confiance pour en être une référence. Cependant pour faciliter l’accès aux langues étrangères, nous avons ajouté il y a quelques mois, des drapeaux sur la droite qui permettent de lancer une traduction executée par Google et certaines de nos vidéos sont commentées en anglais.

Nous remercions donc toutes les personnes qui nous suivent et tout particulièrement les non-francophones qui tentent de déchiffrer nos articles à travers des traductions google encore peu performantes à notre goût.

World Access Prodeos - Map

World Access Prodeos - Map

World Access Prodeos - Shares

World Access Prodeos - Shares

Souhaitant de bonnes vacances à ceux qui partent au mois d’Août, et un bon week-end pour les autres.

PS: Vous pouvez toujours inscrire votre adresse email ci-dessous pour recevoir la notification de publication de chaque article (cette adresse n’est pas traitée par Prodeos, seul le blog s’en sert pour réaliser une notification, vous pourrez vous désinscrire à tout moment)


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

ICM & CMII – un modèle de méthodo pour le PLM?

Posted on July 29, 2010

Fonctionnement

Avec le lancement du passage du PLMLab au statut d’association, j’essaye d’imaginer la meilleure façon dont cette future organisation pourrait s’assurer de produire des livrables utiles, indépendants de logiciels et puisse s’inscrire dans la durée en étant un organisme référent sur le sujet du PLM. Et ce, non seulement envers les utilisateurs, mais aussi envers les éditeurs et consultants du domaine.

Je l’ai déjà présenté plusieurs fois dans ce blog à travers des liens ou des présentations d’utilisation d’Aras Innovator, le CMII, standard pour la gestion de configuration d’entreprise et de produit, définit les requis pour assurer une gestion de configuration non seulement à l’entreprise à travers ses processus métiers mais aussi pour les produits à travers la gestion des évolutions qui l’impactent. L’étude de ce standard de gestion, qui doit à coup sûr être un des process de la gestion de cycle de vie de produit, a été lancée dans les années 70, et a pu évoluer pendant près de 40 sans être malmenée par des éditeurs de logiciels car le principe est clairement établi par l’ICM (Institute of Configuration Management): “CMII is a paper-based system”. L’outil informatique est ici au service du standard. Alors que pour le PLM on a pu voir des modèles de données évoluer en fonction des technologies employées, le CMII n’a pas à suivre cette démarche. A partir de leurs critères de validation d’un outil “CMII-compliant”, il fournissent une évaluation des différentes solutions informatiques.

CMII_Certified_Tools

On peut voir dans cette grille (cliquez dessus pour avoir plus d’informations par rapport à cette évaluation) qu’Aras a 4 étoiles, et  Aras explique comment ils ont préparé la solution Aras Innovator pour qu’elle ait une telle appréciation en disant qu’ils ont pris le référentiel CMII défini par l’ICMHQ et ils ont recopié les process, les formulaires, etc… Et c’est clairement ce qu’attendait l’ICMHQ pour une bonne validation de l’outil.

En tant qu’intégrateur de solutions et développeur de solutions tierces pour Aras Innovator et les outils d’Autodesk, c’est exactement ce que l’on attend d’une structure comme le PLMLab. Qu’elle définisse des standards qui offrent un consensus amené par des industriels et nous mettrons à disposition la meilleure technologie possible pour en assurer un fonctionnement performant et au meilleur coût.

Je me permets de rajouter deux diagrammes pour vous attirer vers la lecture de documents du standards CMII qui sont très bien réalisés et qui peuvent certainement servir de modèle pour le type de livrables que devra produire le PLMLAb.

Business Enterprise Baseline

Business Enterprise Baseline

CM Process Effectiveness

CM Process Effectiveness

Vous pouvez retrouver les standards CMII pour les processus métiers et pour les produits aux adresses suivantes:

Site de l’ICM : http://www.icmhq.com/index.html

Site du GFKM qui reproduit les formations et conférences sur le CMII en europe : http://www.gfkm.de/index.php/en.html

Yoann Maingon


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

PLMLab, vers une association

Posted on July 23, 2010

EscalatorUpPlmLab

Prodeos s’associe à la démarche récemment entreprise par plusieurs des membres du PLM Lab visant à créer une association pour développer et structurer les activités d’échanges et de réflexion autour du PLM.

Vous trouvez ci-dessous l’annonce de cette évolution que vous pouvez retrouver sur le site du PLMLab à l’adresse suivante: http://www.plmlab.fr/index.php?page=association

Pour prolonger les actions réalisées ces derniers mois dans le cadre du PLM lab, permettre leur développement, les structurer et répondre à la demande de certains des partenaires du lab, une association sera créée dans les prochaines semaines. Sont conviés à y participer tous les acteurs de l’éco-système PLM et en tout premier lieu bien entendu les industriels en prise directe avec les problématiques adressées par le PLM.

Nous souhaitons répondre à travers cette association à la demande de plus en plus forte de clarification des concepts et termes utilisés dans le domaine du PLM, de définition d’un corpus de connaissances nécessaires au déploiement d’une démarche PLM réussie, de présentation de bonnes pratiques – via notamment les standards – etc. Dans un monde PLM parfois confus, l’association tentera donc de donner des points de repères robustes et solidement ancrés dans vos fondamentaux métiers.

Par ailleurs, vous retrouverez dans l’association la liberté de ton et la neutralité du PLM lab qui ont fait le succès, entre autres, des journées “REX PLM” et “back to basics !” (voir ci-contre).

Une première réunion se déroulera le Jeudi 16 Septembre 2010 à l’Ecole Centrale Paris. Elle permettra de définir et valider les statuts de l’association, la composition de son conseil, de définir ses objectifs, d’établir le calendrier des actions proposées et des premiers livrables attendus etc. Les sociétés ou organismes représentés ce jour-là et qui s’engageront dans la création de l’association seront alors considérés comme membres fondateurs.

AddUserPLMlab

Vous pouvez vous inscrire sur le site pour participer à cette première réunion. Il est important que la composition des participants à cette réunion contienne majoritairement des industriels.

PLMlab

En tant que membres du PLMLab, je suis convaincu que cette démarche va dans le bon sens et qu’elle va permettre de mettre en avant la partie concepts et stratégies PLM pour se détacher des solutions informatiques. Dans ce cadre les éditeurs (comme Aras corp) et intégrateurs (comme Prodeos) ne pourront avoir logiquement une quantité et une valorisation d’inputs aussi importante que les industriels qui participeront à cette activité. Nous devrons au contraire nous mettre au service des concepts définis par cette futur association pour faire évaluer des solution “PLM-enabling”.

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Il est temps de dévoiler les “secrets” du PLM

Posted on July 22, 2010

AnnounceBien sûr, les “secrets” du titre de l’article ne représentent rien de sensible, je parle en fait d’ouvrir les concepts du PLM. Sûrement en vulgariser une partie pour attirer plus de monde pour travailler dessus, mais surtout rassembler les fonctionnels de diverses industries (incluant industrie de la mode, activités de développement logiciels, sociétés de services…) pour définir les différentes stratégies “PLM” attendues et définir pour les éditeurs le bon niveau de granularité qui permette d’établir une plate-forme de base, dénominateur commun, qui satisfait au développement d’applications pour supporter ces gestions de cycles de vie de produits.

C’est ensuite que l’on pourra à partir de cette base, développer des modèles de données et des règles métiers propres à chaque activité en conservant assez de flexibilité pour permettre une des propriétés premières du PLM, le changement.

L’origine de cet article est en fait une vidéo de Dassault Système lors d’une présentation de V6. Je n’ai et n’aurai pas l’habitude d’écrire à propos de leurs solutions ou activités, cependant dans le contexte des derniers messages cette vidéo est vraiment adaptée.

J’aime bien le “We discovered something[…] we are part of the most well kept secret in the world (ndlr: PLM)”. La faute à qui? Est-ce vaiment l’intérêt des éditeurs de garder caché les processus de gestion de cycle de vie du produit, certainement pas dans une stratégie long-terme. J’ai personnellement trouvé ce micro-trottoir pathétique, sachant que vous faites la même chose dans la rue avec ERP, QRQC, RoHS, CRM,… et je pense que vous aurez à peu de choses près les mêmes réponses.

Comme c’est l’été on va se permettre un peu de légèreté en ajoutant la vidéo ci-dessous, autre micro trottoir d’un autre niveau.

PS: no offense for our US readers, we know we could get the same answers all over the world (except in france maybe 🙂 )

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Open Source, Logiciel propriétaire, et entre les deux y’a quoi ?

Posted on July 20, 2010

XCodeDepuis quelques semaines voir quelques mois, la stratégie de l’Open Source dans le paysage des “solutions PLM” a nourri quelques blogs et parmi eux deux blogs parmi les plus lus surla planète PLM:

Chacun a traité de cette stratégie aujourd’hui uniquement représentée par Aras Innovator. La bonne surprise est que malgré le fait qu’il connaissent le modèle d’Aras qui veut que le logiciel soit divisé en deux niveaux et le niveau “core” n’a ses sources disponibles que pour les souscripteurs, il n’y a pas eu de blocage.

OpenSource Enterprise

OpenSource Enterprise

Mon analyse sur le fait que ce point ne pose pas de problème à ces deux blogueurs, est le fait que leur intérêt se situe dans le modèle de données. Même s’ils ne le disent pas clairement, en tant que professionnels du PLM, lorsqu’on leur dit PLM Open Source, ils veulent être capable de lire le modèle de données de la solution et de le modifier. Et il n’ont aucun besoin ni compétences pour réclamer les sources du moteur de la solution à l’éditeur.

Alors les puristes de l’Open Source diront que la solution n’est pas Open Source car toutes les sources ne sont pas délivrées (après avoir critiqué le fait que ça ne fonctionne que sur une plateforme Microsoft). Ainsi de la même façon que pour définir le PLM, nous manquons de termes pour définir des solutions qui peuvent se situer entre les deux. Oleg a travers son blog a souvent parlé d’Open Model. Le but est de définir à travers une graduation de termes à quel point une solution est ouverte et permet à d’autres personnes de la faire évoluer, de l’enrichir, de l’interfacer avec d’autres solutions ou tout simplement de l’utiliser sans licence restrictive.

Et tout cela, pour nous, n’a rien à voir avec la gratuité. Même si pour beaucoup Open Source est lié à la gratuité ou au moins à un coup réduit, le  but de l’Open Source est surtout de fournir ouverture et flexibilité. Ainsi au lieu de définir un logiciel soit Open Source, soir propriétaire ne pourrait-on pas établir une matrice avec des paramètres tels que:

  • sources disponibles
  • téléchargement libre
  • API disponibles gratuites, payantes ou autres conditions (certains éditeurs vous demandent des référence clients pour vous fournir les API)
  • modèle de données modifiable
  • etc…

Encore une fois, je ne cherche pas forcément à ce que cette grille soit établie. Le but est surtout d’interpeller sur la question:  à quel point vos solutions logicielles s’ouvrent elles à l’environnement logiciel dans lequel on les installe?

En attendant n’hésitez pas à télécharger cette solution que vous pouvez tester sur votre propre PC:

http://www.aras.com/support/downloads/downloadInnovator.aspx

Yoann Maingon

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

(Preview Video #2) Intégration Autocad – PLM Open Source Aras Innovator

Posted on July 17, 2010

Nous poursuivons la présentation du connecteur Autocad que nous développons pour Aras Innovator. Dans cette nouvelle vidéo nous présentons la capacité d’export de blocs depuis Autocad vers Aras Innovator. Cela a pour but de vous permettre de gérer vos blocs avec toutes les fonctionnalités d’Innovator: workflows, versions, permissions, etc…

Lors de l’export un document de type “AutocadBlocks” est créé dans Innovator et contient quelques informations par défaut, un aperçu du bloc en médaillon et le fichier “.dwg” du bloc.

Encore une fois, nous rappelons que notre but est de laisser un maximum la main à l’interface Web d’Aras Innovator pour profiter de sa flexibilité et pour assurer une simplicité d’upgrade vers les prochaines versions. Cette intégration est testée sur la version 9.2 d’Aras Innovator.

Pour suivre toutes nos vidéos uploadées sur Youtube:


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

CAD/CAO – PDM/SGDT – PLM/???

Posted on July 13, 2010
Cet article fait suite à différents évènements dont le principal déclencheur est surement cette discussion à travers des commentaires sur blogs interposés que j’ai pu avoir avec Hervé Mengo à propos de la signification du PLM. Nous avons échangé quelques commentaires et donc passé quelques temps à vouloir affirmer la définition du PLM de chacun alors qu’on ne parlait pas de la même chose. On s’est rendu compte rapidement que même si nous n’avons pas forcément la même définition, nos deux explications n’étaient pas contradictoires (traitant d’éléments différents) et nous adhérons je pense à une même vision globale de ce qu’est le PLM, une sorte d’ingénierie de l’ingénierie pour reprendre ses termes.
Cette incompréhension dans des discussions sur le PLM n’est pas la première de ma jeune activité de consultant PLM et les demandes régulières qui me sont faites de définir le PLM me ramènent souvent à une même problèmatique: pourrait-on, pour se détacher d’un langage clairement commercial, dissocier différentes activités inclues dans le PLM et leur donner des accronymes francophones comme on a pu le faire pour CAD et PDM (respectivement CAO et SGDT).
Quand on parle PLM il y a deux écoles, ceux qui veulent vous vendre un logiciel et qui profitent du “buzz” sur ce terme (image google trends)(Prodeos ne peut échapper en partie à ce groupe), et ceux (dont j’ai l’impression que Prodeos fait réellement partie) qui vous le présente comme étant principalement une stratégie, une démarche de l’entreprise pour capitaliser les informations liées au cycle de vie du produit. Cependant les éditeurs qui vendent un logiciel sous la bannière PLM n’ont pas complètement tort compte tenu du fait qu’il est rapidement nécessaire d’avoir un outil informatique adéquat pour supporter la démarche mise en place. Le problème de cette dérive est que le sujet n’a pas été assez longtemps travaillé sur papier. Les solutions ont été vendues avant d’en définir les concepts clairs. Souvent par extensions de solutions existantes, le PLM n’a pas été pensé dans sa globalité en partant d’objets logiques de base.
Ainsi en anglais je pense qu’il faudrait dissocier:
– “PLM” qui représente le concept, l’ensemble des méthodes de gestion, les divers modèles de données
– “PLM enabling software” ou “PLMES” qui représenterait donc l’outil ou environnement informatique qui permettrait de réaliser cette gestion.
C’est exactement ce que l’on voit pour la gestion de configuration de type CMII. Toute cette gestion est définie sur papier. L’institut ICMHQ ne réalise pas de logiciel et ne vend ni représente aucun éditeur. Ils travaillent sur les concepts avancés de gestion de configuration. Ce n’est qu’à partir de leur “paper based system” qu’ils établissent une grille d’évaluation pour définir à quel point telle ou telle solution informatique permet de favoriser cette gestion.
Donc en français nous pourrions créer les accronymes équivalents permettant de bien identifier les différences de métier:
– la “GEIPE” : Gestion étendue de l’Information du Produit de l’entreprise
– un “SIGEIPE” : Système d’Information de Gestion de l’Information Etendue du Produit de l’Entreprise.
Alors bien sûr ce ne sont pas des accronymes à 3 lettres et vous les aurez surement oublié le lendemain de la lecture de cet article. Le but n’est d’ailleurs pas de créer ici de nouveaux termes qui feront leur Buzz mais simplement d’interpeller toutes les personnes qui conversent sur le sujet du PLM pour leur permettre de faire la distinction entre les concepts (Back to Basics) et la technologie qui en permet l’application.
N’hésitez pas à proposer vos accronymes ou à débattre sur le sujet…

PLMESCet article fait suite à différents évènements dont le principal déclencheur est sûrement cette discussion à travers des commentaires sur blogs interposés que j’ai pu avoir avec Hervé Menga à propos de la signification du PLM. Nous avons échangé quelques commentaires et donc passé quelques temps à vouloir affirmer la définition du PLM de chacun alors qu’on ne parlait pas de la même chose. On s’est rendu compte rapidement que même si nous n’avons pas forcément la même définition, nos deux explications n’étaient pas contradictoires (traitant d’éléments différents) et nous adhérons je pense à une même vision globale de ce qu’est le PLM, une sorte d’ingénierie de l’ingénierie pour reprendre ses termes.

Cette incompréhension dans des discussions sur le PLM n’est pas la première de ma jeune activité de consultant PLM et les demandes régulières qui me sont faites de définir le PLM me ramènent souvent à une même problèmatique: pourrait-on, pour se détacher d’un langage clairement commercial, dissocier différentes activités inclues dans le PLM et leur donner des accronymes francophones comme on a pu le faire pour CAD et PDM (respectivement CAO et SGDT).

plmpdm

plm vs pdm

Quand on parle PLM il y a deux écoles, ceux qui veulent vous vendre un logiciel en profitant du “buzz” sur ce terme (voir image google trends ci-contre)(Prodeos ne peut échapper en partie à ce groupe), et ceux (dont j’ai l’impression que Prodeos fait aussi partie) qui vous le présentent comme étant principalement une stratégie, une démarche de l’entreprise pour capitaliser les informations liées au cycle de vie du produit. Cependant les éditeurs qui vendent un logiciel sous la bannière PLM n’ont pas complètement tort compte tenu du fait qu’il est rapidement nécessaire d’avoir un outil informatique adéquat pour supporter la démarche mise en place. Le problème de cette dérive est que le sujet n’a pas été assez longtemps travaillé sur papier. Les solutions ont été vendues avant d’en définir les concepts clairs. Souvent par extensions de solutions existantes, le PLM n’a pas été pensé dans sa globalité en partant d’objets logiques de base.

Ainsi en anglais je pense qu’il faudrait dissocier:

– “PLM” qui représente le concept, l’ensemble des méthodes de gestion, les divers modèles de données

– “PLM enabling software” ou “PLMES” qui représenterait donc l’outil ou environnement informatique qui permettrait de réaliser cette gestion.

C’est exactement ce que l’on voit pour la gestion de configuration de type CMII. Toute cette gestion est définie sur papier. L’institut ICMHQ ne réalise pas de logiciel et ne vend ni représente aucun éditeur. Ils travaillent sur les concepts avancés de gestion de configuration. Ce n’est qu’à partir de leur “paper based system” qu’ils établissent une grille d’évaluation pour définir à quel point telle ou telle solution informatique permet de favoriser cette gestion.

Donc en français nous pourrions créer les accronymes équivalents permettant de bien identifier les différences de métiers:

– la “GEIPE” : Gestion étendue de l’Information du Produit de l’entreprise

– un “SIGEIPE” : Système d’Information de Gestion de l’Information Etendue du Produit de l’Entreprise.

Alors bien sûr ce ne sont pas des accronymes à 3 lettres et vous les aurez sûrement oubliés le lendemain de la lecture de cet article. Le but n’est d’ailleurs pas de créer ici de nouveaux termes qui feront leur Buzz mais simplement d’interpeller toutes les personnes qui conversent sur le sujet du PLM pour leur permettre de faire la distinction entre les concepts (Back to Basics) et la technologie qui en permet l’application.

N’hésitez pas à proposer vos accronymes ou à débattre sur le sujet…

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Des nouvelles du PLMLab – l'ITIN, nouvel arrivant

Posted on July 12, 2010

ItinLa semaine dernière, L’ITIN a rejoint le PLM lab et participera l’an prochain à des projets de développements autour de la plateforme open-source ARAS Innovator dans le cadre d’enseignements de 3ème année. Les questions d’inter-opérabilité et l’utilisation des standards seront notamment étudiées. L’ITIN rejoint ainsi l’Ecole Centrale Paris, l’Ecole Polytechnique MontrealMines ParisTech et l’Université de Franche Comté au sein du PLM lab. Cela nous donne l’occasion de rappeler quelques projets et activités du PLMLab gérés par Pascal Morenton.

Les ateliers “Back to Basics”

Deux ateliers ont déjà été organisés par le PLMLab sur le site de l’école Centrale de Paris. Prodeos ayant été créé en 2009 n’a pu participer qu’à la deuxième édition qui s’est déroulée en Décembre 2009 et qui avait le titre suivant:

BackToBasics2

BackToBasics2

Compte tenu de la grande diversité de provenances des participants à cette journée, les échanges ont pu être de grande qualité et il a été mis en évidence que les objets métiers, base d’une solution PLM, sont source de grandes divergences selon les activités.

Rex-PLM

Rex-PLM est beaucoup plus orienté Enseignement. Ces ateliers ont, depuis 2006, pour but de réunir régulièrement les enseignants pour favoriser les échanges et retours d’expérience autour de l’enseignement du PLM. Prodeos a participé à la dernière session qui s’est déroulée à Besançon les 17 et 18 mars 2010 dans les locaux de l’ENSMM avec le soutien de l’AIP Primeca Franch-Comté. Cette session avait mis en évidence la disparité de la compréhension et des besoins en PLM (utilisation/enseignement…). Aras Innovator avait été présenté pour sa flexibilité et sa capacité à s’adapter aux différents besoins grâce à son modèle ouvert mais aussi grâce au contrat académique mis en place par Aras Corp qui permet aux établissements d’enseignement de bénéficier de tous les services packs et utilitaires reservés aux souscripteurs.

Les projets de développement

Cad Inn

Cad Inn

CAD Inn est la suite d’un ancien Projet qui s’appelait Rialto. Son but est de réaliser un connecteur entre l’outil de CAO Catia V5. Actuellement en Version 0.62 et librement téléchargeable sur le site du PLMLab, CAD Inn reposant sur une gestion de configuration avec Microsoft Excel, a récemment ajouté la sauvegarde des contraintes mécaniques lors de l’export des articles CATIA vers la solution PLM Aras Innovator.

StepInn

StepInn

STEP Inn est un projet ambitieux qui a pour but de communiquer sur les standards et démontrer que les éditeurs de solutions PLM doivent appliquer ces standards qui ont été définis pour favoriser l’inter-opérabilité des solutions manipulant des données liées au produit. Compte tenu de la flexibilité d’Aras Innovator, le projet reprend une base vierge et recrée une solution favorisant une stratégie PLM en se basant principalement sur l’AP214. Une fois le coté PLM réalisé, le but est de réaliser des démonstrateurs avec différentes solutions CAO.

CadBus

CadBus

Le projet CAD Bus est lui plus orienté interface. “L’objectif est de proposer une interface aussi intuitive que possible et ne présentant que le nécessaire et suffisant à un projeteur pour son travail quotidien de gestion de ses données CAO. Ce travail de développement s’accompagne d’une réflexion sur les méthodologies et bonnes pratiques dans le domaine des échanges entre CAO et systèmes PDM/PLM.”

Deposit Station

Deposit Station

Le projet Deposit Station a commencé fin 2009 avec pour but de proposer une interface extrêmement simple pour réaliser de la gestion de documentation pour des équipes projet, le tout basé sur une solution Aras Innovator. Avec l’utilisation de la librarie graphique JQuery et l’API pour réaliser les échanges avec Aras Innovator, nous sommes arrivés à un premier résultat présenté à travers quelques vidéos de présentation. Cela reste pour l’instant un démonstrateur des capacités d’interfaçage avec Aras Innovator.

Ebat

Ebat

Développé par Pascal Morenton pour un besoin de gestion simplifiée d’équipes projets flexibles pour des projets à courte durée avec un temps de présence des utilisateurs en général inférieur à 2 ans (Cours Ingénieurs), cet outil sous forme d’un fichier excel permet de maîtriser diverses identitées liées à des projets pour faciliter la tâche de l’administrateur.

Faire Partie du PLMLab

Faire partie du PLMLab est loin d’être seulement le placement de notre logo sur un site web. C’est avant tout contribuer à une démarche qui a pour but d’améliorer la compréhension des concepts du PLM par tous, d’en faciliter l’enseignement et de discuter les prochaines évolutions désirées pour faciliter la gestion de l’information des produits à travers l’entreprise élargie, favorisant les partenariats, l’efficacité de la supply chain et la co-conception. Prodeos est donc engagé dans plusieurs démarches au sein du PLM avec avant tout la mise à disposition de notre maîtrise de la solution PLM Open Source, Aras Innovator.

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

des nouvelles de CAD'INN

Posted on July 8, 2010

Le temps passe et le projet CAD’Inn, anciennement Rialto, mené par Pascal Morenton de l’ECP évolue de version en version. Alors que notre dernier article sur le sujet présentait la version 0.31, il est actuellement proposé de télécharger la version 0.62 sur le site du PLMLab.

Pour un rappel des faits, voici une courte vidéo qui présentait les fonctions principales de la version 0.31:

Et voici les vidéos les plus récentes réalisées (version 0.46) par Pascal Morenton pour présenter la gestion sous Excel de sa configuration produit:

  • CAD Inn 0,46 : Save a CATIA V5 model

  • CAD Inn 0,46 : Build a CATIA V5 model from EXCEL

  • CAD Inn 0.46 : change a CATIA V5 configuration into EXCEL

  • CAD Inn 0.46 : Retrieve a CATIA V5 model configuration

Vous pouvez retrouver le projet CAD’Inn avec tous les modèles et toutes les sources téléchargeables sur le site du PLMLab : http://www.plmlab.fr/index.php?page=cadinn.

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Les 5 articles les plus lus sur Prodeos.fr au mois de Juin

Posted on July 2, 2010

1278056415_bookmark-new-listVoici les 5 articles les plus lus sur ce blog au cours du mois de Juin (les articles, eux, ne sont pas forcément du mois de juin):

  1. Aras Innovator : installer une solution PLM gratuitement
  2. Réflexion sur l’Open Source par un non-informaticien
  3. (Preview Vidéo) Intégration Autocad – PLM Open Source Aras Innovator
  4. (Vidéo) Les standards au coeur de la gestion collaborative du cycle de vie d’items.
  5. Concepts PLM: quelques briques technologiques au service des données de vos produits


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Vidéo: Intégration Google Charts – Aras Innovator PLM Open Source

Posted on July 1, 2010

GoogleChartIconOn a montré récemment que nous portions beaucoup d’intérêt pour les outils mis à disposition par Google. A travers des discussions récentes avec des prospects et utilisateurs de la solution PLM Aras Innovator, on a réalisé qu’il y avait différents besoins de visualisation graphique rapide de données qui étaient évoqués. Aras Innovator intègre des tableaux de bord à partir d’images SVG, mais nous voulions des graphiques intégrés à des formulaires d’items.

On a donc relié le besoin de présenter divers graphiques avec la mise à disposition par Google de Google Charts.

Grâce à la flexibilité d’Aras Innovator et la simplicité d’intégrer divers objets dans les formulaires (ici un simple objet html). Nous avons pu intégrer un graphique à Barres pour présenter un classement des fournisseurs d’un article basé sur des critères préalablement renseignés (par le département des achats par exemple, ou alimenté par lien avec un ERP). Une telle intégration s’est faite en 4 heures, depuis l’idée initiale jusqu’au résultat ci-dessous. Le fonctionnement se fait à travers une méthode en javascript qui va chercher les données des fournisseurs de l’article et qui va construire une URI traitée par Google Charts pour afficher un graphique.

L’URI se compose d’éléments comme présentés ci-dessous:

[js]
var URIinit = "http://chart.apis.google.com/chart?";
var CharXrange = "&chxr=1,0,40,10";
var ChartType = "&cht=bhs";
var LegendSettings = "&chdl=Delivery Speed | Quality | Cost | Purch Dept Mark";
var Colors = "&chco=4D89F9,C6D9FD,EECC55,EA4C95";
var ChartSize = "&chs=350×120";
var ChartScale = "&chds=0,40";
var DataSet = "&chd=t:"; // complété des données récupérées
var NameSet = "&chxt=y,x&chxl=0:|"; // complété des noms de fournisseurs récupérés

var URI = URIinit + ChartType + LegendSettings + Colors + ChartSize + ChartScale + CharXrange +NameSet + DataSet;

[/js]

Dans l’exemple développé nous utilisons un graphique à barres horizontales, mais Google Charts met à disposition différents types de graphiques qui permettront d’exploiter différents types de données stockées par Aras Innovator.

Voila donc une copie d’écran du résultat que l’on obtient:

Formulaire Article avec Graphique Google Chart

Formulaire Article avec Graphique Google Chart

Cette visualisation est mise à jour à chaque chargement du formulaire et évolue donc avec les données des fournisseurs renseignées pour cet article. La vidéo ci-dessous présente cette fonctionnalité:

Pour être prévenus de nos futurs articles vous pouvez renseigner votre adresse email ci-dessous.


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

Download Aras Innovator