Vidéo – PDM vs PLM

Posted on June 25, 2010

Il est important de faire la différence entre PDM et PLM. Cette différence, si elle n’a pas toujours été claire au niveau des solutions informatiques et même au niveau des concepts, il convient de définir quelques principes (courte liste non exhaustive) qui définissent cette limite.

PLM, enfin sortir du bureau d’étude

Cette notion de sortir la gestion du cycle de vie du produit du périmètre souvent restreint au bureau d’étude est plus liée à des expériences professionnelles que j’ai pu avoir, plus qu’à une vérité sur la différence entre PDM et PLM. Malgré deux acronymes qui peuvent être proches, leur utilisation historique a fait apparaitre le PDM comme une surcouche de gestion de fichiers et de collaboration pour les projeteurs CAO. Certaines entreprises comme nos grands groupes français de défense et sécurité ont des ingénieurs dans leurs Bureau d’étude et des ingénieurs (souvent le triple voir plus) en dehors de ce bureau d’étude. Dans ce cas on appelle bureau d’études (mécanique, électronique, …) des receveurs d’ordre pour réaliser et concevoir des fonctions précises nécessitées par des équipes systèmes. Ce sont donc généralement ces bureaux d’étude qui ont les outils de CAO et qui se sont équipés d’outils PDM. L’arrivée du PLM doit permettre de passer à une nouvelle ouverture vers la totalité des ingénieurs et techniciens dans un premier temps pour collaborer sur les informations du produit puis à une population plus large selon le degré d’intégration de l’outil dans l’entreprise.

Une gestion de processus élargie

Alors quelles fonctionnalités trouve-t-on en plus dans un PLM? La principale fonctionnalité que l’on ne trouvait pas forcément dans un PDM c’est une gestion avancée de workflow. Pas simplement quelques workflows prédéfinis pour gérer ECO, ECN et autres processus clairement définis pour gérer l’évolution d’une configuration produit. L’intégration d’un réel moteur de workflows qui permet de consolider différents process de fonctionnement et de validation autour de l’information des produits réalisés. C’est cet outil qui est l’un des éléments les plus importants pour associer les gens à un projet PLM. Consolider rapidement quelques process clairement définis permet d’impliquer les gens et facilite l’intégration d’une solution PLM.

Attention PLM peut être un outil marketing pour vendre du PDM

Enfin, compte tenu de la croissance du nombre de conférences sur le PLM, l’usage de plus en plus récurrent de ce terme en fait un réel produit marketing. Ce terme est rapidement devenu un remplaçant au PDM, une sorte de PDM 2.0. On avait vu dans notre article sur l’étude de l’évolution de recherche de ces termes sur Google ( http://www.prodeos.fr/?p=450 ) que PLM devenait de plus en plus recherché alors que PDM était en perte de vitesse. Ainsi il faut prendre en compte le fait que l’acronyme PLM devient plus intéressant d’un point de vue marketing. Il faut donc se méfier de solutions qui s’appelleraient PLM mais qui, soit par leur modèle économique (restreint le périmètre de déploiement pour des questions de coût), soit par le manque de quelques fonctionnalités, empêcheraient la gestion à l’entreprise élargie et ne seraient que des PDM évolués sans atteindre le rôles d’un PLM.

La vidéo présentée ci-dessous présente quelques éléments de différenciation (en anglais)

Enfin comme précisé, cette liste n’est pas exhaustive et on peut retrouver plusieurs définitions de la différence entre PDM et PLM à travers les illustrations suivantes retrouvées sur le site http://plmtwine.com.

PLM vs not PLM

PDM vs PLM

PDM vs PLM

PDM vs PLM

PDM vs PLM

Modules PLM

Modules PLM

Yoann Maingon


 

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

  • Vous présentez ici PDM et PLM comme des systèmes informatiques qui auraient des niveaux de fonctionnalités différentes.
    C\’est aussi la position des vendeurs de solutions informatiques actuels (et du cortège de consultants affiliés de plus ou moins près), qui veulent différencier leurs produits de façons marketing : cher client, mon produit est un PLM, le leur n\’est qu\’un PDM… C\’est toujours la même rengaine.
    Consultant PLM et ingénieur, je conçois des solutions pour les construire et les mettre en place chez mes clients pour qu\’elles fonctionnent. Mon domaine d\’expertise, c\’ est le système d\’information composé de systèmes informatiques et d\’organisations dont l\’objectif est le développement de produits ou de services.
    C\’est la différence que je fais entre les deux termes, c\’est une question de vocabulaire. Le PLM, c\’est la discipline, le métier comme on dit, et les PDMs et autres xAOs, ce sont les outils… Dans les métiers de l\’ingénieur, le terme d\’ingénierie qualifie son activité principale, \"concevoir des choses en vue de les fabriquer pour qu\’elles fonctionnent\", comme l\’ingénierie mécanique par exemple, et je m\’amuse en disant que le PLM, c\’est l\’ingénierie de l\’ingénierie.
    Je suis d\’accord avec vous donc pour dire que le PLM concerne plus d\’organisations que le bureau d\’études. Par exemple, le bureau d\’études conçoit le produit pour qu\’il fonctionne, et le bureau des méthodes conçoit les procédés de production du produit pour qu\’il puisse être fabriqué. Le BE et le BM font tous les deux de l\’ingénierie, et participent au développement du produit. Ces deux organisations sont donc concernées par le PLM, et comme leurs produits d\’activité, pour parler \"orienté processus\", sont très intriqués comme deux faces de la même pièce, certainement elles utiliseront le même outil, le même PDM, même si le BE utilise une CAO pour faire ses modèles 3D et ses plans, et le BM une FAO pour faire ses gammes et ses fiches d\’instruction – en plus d\’une CAO pour étudier ses postes et ses outillages, bien sûr. Et vous connaissez comme moi d\’autres organisations de l\’entreprise liées au développement de produit, elles aussi sont concernées par le PLM.
    Qu\’en pensez-vous ?

  • Si le PDM est un outil de l’ingénierie et le PLM est l’ingénierie de l’ingénierie, on est bien d’accord que les niveaux de fonctionnalités doivent être différents ?
    Pour le reste je suis entièrement d’accord (en seconde lecture).

Download Aras Innovator