Concepts PLM: quelques briques technologiques au service des données de vos produits

Posted on May 7, 2010

Cet article fait suite à la discussion lancée par Jean-Jacques Crochemar sur Viadeo (hub PLM) avec pour sujet : “Le PLM pour les nuls?”. Il rappel d’abord dans cet article une chose importante sur le fait que le PLM n’est pas nécessairement lié à de la CAO. Ensuite ce sur quoi je veux revenir c’est principalement la description qu’il fait de trois briques logiques de base qui définissent une solution PLM. Lorsqu’on travail sur de telles solutions, surtout après avoir travaillé sur différents modules de solutions ERP, on se rend compte que le PLM se base sur quelques outils, qui, s’ils sont bien interfacés permettent de créer une solution PLM puissante. Je propose donc de parcourir ces quelques éléments que vous pourrez commenter, avec pour chacun une illustration, quand elle est possible, de ce que Aras Innovator propose.

Les Briques technologiques:

BPM – Business Process Management

Le BPM est le moteur de workflow, c’est aujourd’hui un outil essentiel pour capitaliser des processus en les automatisant à travers une solution logicielle. C’est aussi un réel point de départ de la collaboration à partir du moment où chaque workflow va permettre d’attribuer des tâches à différents acteurs de l’entreprise, allant jusqu’à favoriserl’intégration de l’entreprise élargie (Client, Fournisseurs, Partenaires…)

Quelques solutions Open Source disponibles:

Liste de solutions BPM Open Source

Liste de solutions BPM Open Source

(On rajoutera aussi Processmaker qui n’est pas mentionné dans cette liste, n’hésitez pas à signaler d’autres solutions en commentaires, je rajouterai prochainement une page à ce blog avec des liens vers les principales solutions Open Source de briques individuelles telles que le BPM )

Gestion Aras Innovator

Aras Innovator inclut donc un moteur de BPM qui permet de gérer à la fois les Workflows et les cycles de vie. Les cycles de vie sont un ensemble d’états d’un item traité tandis que le workflow est une succession d’actions. Plusieurs configurations permettent de faire intéragir ces deux outils.  Il est possible de faire avancer le workflow et le cycle de vie en parallèle tout comme il est possible de lancer un nouveau worklow à chaque étape de cycle de vie. Il faut aussi savoir que des workflows peuvent s’appeler et ainsi créer une arborescence de worklows.

Interface de gestion de Cycle de Vie

Interface de gestion de Cycle de Vie

Interface de gestion de Workflow

Interface de gestion de Workflow

Gestion des modifications

La gestion des modifications intègre deux éléments distincts de gestion. Le premier élément est la gestion de version. Permettre à des items d’avoir un jeu d’indices qui s’incrémentent (Generation, Version,…) afin d’identifier l’historique du cycle de vie de l’item. Le deuxième élément nettement plus complexe en termes d’impact dans le système est la gestion des modifications liée à la gestion de configuration. C’est à dire être capable de gérer les évolutions d’un item dans son environnement et en maitriser l’impact.

Quelques solutions Open Source disponibles:

Pour le premier élément on pourra trouver une liste de solutions Open Source et propriétaires sur la page Wikipedia dédiée: http://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_de_gestion_de_versions

Pour le deuxième élément plus lié à la gestion de configuration et au processus de gestion des modifications, il faut, pour trouver des solutions adéquates, jeter un oeil sur le site de “l’Institute of Configuration Management” qui certifie les solutions logicielles qui permettent de supporter la gestion de configuration selon les concepts CMII.

CMII Compliant tools

CMII Compliant tools

On peut aussi rajouter une longue liste de solutions orientées logiciels (ALM – Application Lifecycle Management) qui réalisent la gestion de configuration et de versions. Notamment Polarion qui nous fournit une plateforme de gestion des requis pour nos besoins de développement Open Source en échange de l’étude des interactions possibles avec Aras Innovator.

Gestion Aras Innovator

Dès l’installation avec Aras Innovator vous avez cette gestion disponible. Créez un document, vous aurez un document en version 1, generation 1. Modifiez le fichier rattaché et vous incrémenterez la génération à chaque Check-Out/Check-In. Lancez ensuite le workflow de validation pour faire évoluer le cycle de vie de votre document et lorsqu’il sera dans l’état “released”, toute modification créera une nouvelle version en mode ‘preliminary’. En ce qui concerne la gestion des modifications CMII. Le modèle de données CMII, présenté dans des articles récents du blog, sera la meilleure solution pour permettre une gestion respectant entièrement la spécification CMII.

Matrice d'impact d'un ECN

Matrice d'impact d'un ECN

Gestion des permissions

Une brique supplémentaire d’une solution PLM est la gestion des permissions. Compte tenu du fait que la notion de PLM est de plus en plus liée au travail collaboratif, cette collaboration peut intégrer des acteurs ayant différents niveaux d’accès à l’information. Il est donc important que cette gestion soit intégrée pour tous les items.

Pour tout item dans Aras on retrouve cette gestion. Chaque création d’un item hérite des permissions accordés dans la définition de son type. On peut ensuite créer des permissions privées pour adapter les accès à chaque élément, selon les besoins de gestion de droits (par projet par exemple, Aras peut necessiter des développements spécifiques supplémentaires)

Gestion des permissions Aras

Gestion des permissions Aras

Gestion de base de données

Enfin, je n’ai pas commencé par la base de données car ça n’est pas une brique visible par l’utilisateur, cependant c’est réellement la brique de base du système. Celle qui permet aux briques précédemment présentées d’interagir avec les données, et de garantir leur intégrité.

Aras Innovator fonctionne exclusivement avec SQL Server:

Aperçu Base de données SQL Server

Aperçu Base de données SQL Server

Les propriétés du système :

Nous avons donc vu les briques de base d’une solution PLM, interessons nous maintenant aux principales propriétés d’une solution, qui font qu’elle va correspondre au besoin de l’entreprise en termes d’intégration et surtout en termes de maintenance dans le temps.

Flexibilité

Même si l’on tend vers des modèles de données communs à diverses industries et qu’il se peut que l’on voit dans les prochaines années des solutions adopter des standards (STEP), le besoin de customisation est encore très fort. Il est donc important que la solution puisse permettre la création de nouveaux items et leur intégration aisée dans le modèle de données existant (à condition que ce modèle de données soit connu). Ce point est important non seulement lors de l’intégration mais aussi et surtout lors d’évolution futures de l’outil conséquences de changements de processus dans l’entreprise. Plus l’administrateur sera capable d’intervenir sur le modèle de données moins il y aura besoin de faire appel à l’intégrateur externe de l’outil.

  • AML to UML : un nouveau développement OpenSource autour d’Aras Innovator

  • Support de l’effet d’échelle

    Le support de l’effet d’échelle va être la capacité à l’outil de s’agrandir avec l’entreprise. Cependant toutes les entreprises ne doublent pas de taille en quelques mois, mais c’est en fait lors du déploiement de la solution que cette propriété a un réel impact. Comme le rappel si bien Jean-Jacques Crochemar “Think big, Start small”. Et c’est cette capacité à tenir une évolution de taille de déploiement qui va permettre de démarrer petit en évoluant d’un projet pilote à une solution d’entreprise de manière progressive.

    Aras Innovator s’appuie pour cela sur les technologies Microsoft et était ainsi la première solution PLM certifiée sur Windows Server 2008 R2 favorisant la gestion de cloud de serveurs pour assurer cette flexibilité matérielle.

    Architecture Matérielle Aras

    Architecture Matérielle Aras

    Evolutivité

    L’évolutivité est liée à la flexibilité dans le fait qu’elle représente la capacité à gérer dans le temps la complexité qui pourrait être créée par la flexibilité offerte par l’outil. Il faut comprendre en cela que dans un système logiciel conventionnel, plus on réalise de développement ou de customisations spécifiques plus on va logiquement s’éloigner d’un standard. La problématique se présente surtout le jour où pour des questions de coûts de support, votre éditeur vous pousse à passer à la dernière version disponible. C’est à ce moment que l’on doit lancer un nouveau projet de mise à jour, de durée proportionnelle à la complexité développée autour du standard. Une fois que l’on connait cette donnée d’entrée, soit on ne se limite pas sur les spécifiques et il faut prévoir un budget conséquent pour les mises à jour, soit on modifie ses propres processus pour coller au mieux à la solution “Out of the box” de l’éditeur.

    Aras Innovator propose une troisième solution grâce à l’architecture technique de l’outil et grâce à son offre de souscription qui prend intégralement en charge la montée de version. Vous n’êtes ainsi pas limités par les configurations et développements spécifiques vis à vis des coûts qu’ils pourraient engendrer lors d’une mise à jour.

    Architecture Aras

    Architecture Aras

    Interoperabilité

    Enfin, on termine par une propriété qui est aussi un des principaux éléments determinants d’une solution PLM, son interoperabilité. Qu’elle est la capacité de l’outil à intégrer l’environnement applicatif existant dans l’entreprise. Je referai un article complet sur cette notion et son application avec Aras qui nous permet aujourd’hui d’avancer dans nos développement de connecteurs avec divers logiciels.

    Ceci présente donc les principaux éléments de base d’une solution PLM. Lorsqu’on prend chaque brique séparée on découvre diverses solutions de grande qualité qui promettent de nouvelles arrivées possibles sur le marché du PLM qui rassemblerait ces acteurs. Une demonstration de cette situation dans le monde de l’Open Source est le projet collabcad qui rassemble des éditeurs spécialisés sur chaque brique de base pour permettre de créer une solution PLM.

    Cette liste peut surement s’enrichir, n’hésitez pas à la commenter et à indiquer de potentiels oublis.

    YM


     

    Yoann Maingon

    Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

    More Posts

    • genevrier

      Analayste financier, j’ai engagé un travail sur Dassault Systèmes pou tenter de mettre en perspectives les dernières initiatives du groupe. Pouvons nous nous rencontrer ?

    • Bonjour,

      n’hésitez pas à me contacter sur mon adresse mail yoann.maingon@prodeos.com

      cordialement,

    Download Aras Innovator