Journée du PLM 2010 – Analyse

Posted on February 12, 2010

La semaine dernière s’est tenue la 3ème édition de la journée du PLM. Cet évènement était organisé à Lyon par l’Espace Numériques Entreprises, le Cluster gospi et AIP Primeca. Cette journée a principalement montré qu’il existe un réel engouement pour le PLM dans cette région et les retours d’expériences d’entreprises ont permis de montrer à quel point une stratégie PLM avait un réel atout de compétitivité dans l’économie actuelle, et ce, quelque soit la taille de l’entreprise. Je ne vais pas revenir sur le détail de cette journée mais simplement relever quelques points clés en y apportant mon analyse.

Des domaines du PLM bien distincts

Lors du premier retour d’expérience présenté, c’est une entreprise du domaine de la mode, Marèse, qui présentait la démarche PLM qu’ils avaient lancé il y a quelques années pour éviter de perdre complètement leur activité. J’étais agréablement surpris que la journée débute avec une entreprise du textile montrant ainsi que les problèmatique PLM ne tournaient pas qu’autour de gestion de données techniques de modèles CAO. Il est vrai que sur le marché du PLM certains domaines sont bien distincts et ne se côtoient finalement pas tant que ça. Me viennent à l’esprit principalement trois domaines de solutions logicielles PLM: L’industrie en général, le monde de la mode et le monde du logiciel. Certaines entreprises pourront se retrouver dans une ou plusieurs de ces catégories mais ce découpage existe vraiment en terme de logiciel. C’est d’ailleurs par le monde de la mode et les délais records d’introduction des produits ZARA que j’ai connu le terme PLM.

“Prenez soin de choisir votre outil”. Mais parmi quelles offres?

Si l’on se concentre sur les outils de PLM liés à de la CAO mécanique, les principales offres pour les grands comptes sont les solutions des 3 grands éditeurs que sont Dassault Système, PTC et Siemens. Ces trois éditeurs profitent surtout de la connectivité avec les outils de CAO. On retrouve ensuite les solutions Oracle, SAP, Lascom et à plus petite échelle la solution Audros (ma jeune expérience sur ce marché peut m’en faire oublier quelques uns, je rajouterais d’ailleurs l’un des outils les plus utilisés dans ce domaine: Microsoft Excel!). Dans ce panel, aujourd’hui on demande aux TPE et PME/PMI de faire un choix de solution en adéquation avec la démarche PLM qu’ils ont lancé. Suite à la période ERP, la periode PLM ne bénéficie pas de la même actualité économique. Il y a donc clairement un problème de coût qui freine ces entreprises. Les solutions présentées lors de cette journée sont principalement: la plateforme collaborative OREE (plateforme d’évaluation mise en place et gérée par l’Espace Numérique Entreprise) et la solution “On Demand” de PI3C qui sont finalement toutes deux des instances de Windchill (PTC). Compte tenu du fait que Windchill n’est pas connu pour être la solution la plus flexible (sauf pour faire du “on-demand”), Il parait un peu dommage qu’une entreprise démarre une démarche PLM, mette à plat ses processus de gestion de l’information du produit et ne voie à la fin qu’un seul choix qui ne colle pas forcément avec les modes de fonctionnement de l’entreprise.

Une porte ouverte pour l’Open Source

Ces observations faites lors de cette journée m’ont donc rappelé à quel point l’offre Open Source est une vraie alternative adéquate aux problématiques que ce posent les entreprises aujourd’hui. On a vu que des entreprises se renseignaient auprès des chambres de commerces et autre acteurs locaux pour demander de l’aide (fonctionnelle et financière) pour mettre en place de tels outils. En période de difficultés financière, il est tout à fait pertinent de se tourner vers des solutions pour lesquelles ne sera facturé que le service consommé. Mais l’Open Source ne doit pas être vu que d’un point de vue financier. Le point important du bilan des présentations était de dire que le PLM est une démarche, une stratégie d’entreprise et non seulement un logiciel. Face à ça, le modèle de données ouvert d’Aras Innovator permet de ne prendre qu’un rôle de facilitateur, en traduisant intégralement les processus de l’entreprise en un modèle de données adéquat. Il redonne donc à la phase amont de la stratégie PLM, toute son importance et permet grâce à sa technologie de conception de réduire considérablement les temps de déploiement.

Nous attendons votre analyse sur la situation du PLM en France, que vous ayez ou non participé à cette journée. Cet évènement nous a permis d’imaginer de nouvelles voies de développement autour d’Aras Innovator en proposant aux chambres de commerce et d’industrie de réaliser la même démarche que l’Espace Numérique Entreprise en mettant à disposition des instances de la solution et en favorisant les synergies d’entreprise autour de cette solution.

YM

Yoann Maingon

Yoann Maingon is an Entrepreneur and a PLM enthousiast. He is our main blogger at Minerva as he has been publishing articles about General PLM concepts and Aras Innovator for more than three years.

More Posts

  • Une petite précision s’impose concernant le programme OREE. Il ne s’agit pas d’une solution mais d’un programme financé par la région Rhône Alpes et le Grand Lyon à destination des PME PMI de la région. L’objectif n’est pas de « vendre » une solution mais d’accompagner les entreprises dans une démarche PLM par le biais d’une expérimentation réelle de 12 mois. Au terme de ce programme différentes solutions sont étudiées par l’entreprise qui effectue son choix en fonction de son besoin et de ses contraintes. Par ailleurs vos informations sont incomplètes, le programme repose sur plusieurs plateformes en fonction des problématiques, de la taille et du besoin de l’entreprise. L’objectif n’est pas de tester tel ou tel outil, encore moins d’en faire la promotion…mais de mesurer les impacts organisationnels, d’évaluer les gains et les freins potentiels, de faire les bons choix en terme de démarche projet et de solutions en sortie de programme et les choix s’avèrent être très différents selon les cas.

    Ce sont les entreprises qui en parlent le mieux : les PME qui ont bénéficié de ce programme témoignent de leur retour d’expérience notamment lors des 3 éditions de la journée du PLM http://www.journeeduplm.fr

  • Merci pour ces précisions. En effet, j’ai jugé seulement à partir des copies d’écran qui présentaient l’interface Windchill. Et je n’ai pas non plus précisé le fait que c’est un outil d’accompagnement dans la démarche PLM et non pas une solution vendue (distinction importante par rapport à la plate-forme PI3C). Mon point n’était surtout pas de critiquer cette plate-forme, ni l’initiative en elle même. L’article avait surtout pour but de montrer que dans les projets PLM avec un besoin d’interaction avec des outils CAO il n’y a finalement pas beaucoup d’offres sur le marché pour les petites structures. Je pense que l’ENE réalise une action importante d’accompagnement mais qu’ensuite le marché n’est peut-être pas assez tourné vers les petites structures pour offrir assez de solutions.
    Je me rapprocherais de vous d’ailleurs pour prendre connaissances des différentes plate-formes qui composent OREE.

Download Aras Innovator